Lyon n'y arrive toujours pas
Posté par Pierre Ménès le 15 Septembre 2018

La journée a commencé vendredi par la victoire de Nice face à Rennes. Menés au score suite à un CSC de Malang Sarr, les Aiglons ont bien réagi pour s'offrir un deuxième succès d'affilée. Ils redressent un peu la barre après un début de saison compliqué. Du côté des Bretons, c'est évidemment encore trop tôt pour juger et il faut bien noter que Niang était remplaçant et que Ben Arfa n'a pas joué. 

Le soir, on a eu le droit à un match assez curieux au Parc des Princes parce que le PSG était en gestion avant son déplacement en Ligue des Champions face à Liverpool. Sans Mbappé (suspendu) ni Neymar (laissé au repos), Paris a joué au petit trot et en a quand même collé quatre à Saint-Etienne... C'est une vraie performance et ça en dit long sur l'écart qu'il y a dans ce championnat entre le PSG et les autres. Draxler a marqué des points ainsi qu'un très joli but, Cavani a transformé son penalty, Di Maria a participé à la fête et le jeune Moussa Diaby a enfoncé le clou. Ce dernier a fait une belle deuxième mi-temps et même si sa vitesse est encore trop élevée par rapport à sa technique, on sent que ça peut devenir un très bon joueur. 

Mercredi, ce sera face à City...

Je serai évidemment beaucoup moins élogieux avec Lyon, qui a vraiment fait un mauvais match à Caen, face à une équipe accrocheuse, agressive et bien plus portée vers l'offensive que par le passé. La première période a été assez médiocre bien que conclue par l'ouverture du score de Fekir sur coup franc. Un coup de pied arrêté au milieu du but et qui n'est même pas détourné. On se demande un peu ce que faisait Samba sur cette action. Il va d'ailleurs être le héros du match parce qu'en deuxième période, il a fait des beaux arrêts mais il a encore été fautif sur l'égalisation de Mendy. Un peu plus tôt, Caen avait en effet pris l'avantage grâce à un penalty de Beauvue et un très joli but de la tête d'Oniangué.

Mais une nouvelle fois, c'est bien l'arbitrage qui est au centre des débats. Certains reprochent à l'arbitre de ne pas avoir mis un deuxième carton jaune à Mendy pour sa faute amenant le penalty de Beauvue. Personnellement, je peux comprendre cette décision. Par contre, ce n'est pas normal que Rafael termine ce match. Il aurait dû prendre un rouge ne serait-ce que pour son tacle par derrière, les deux pieds lancés sur Ninga. Mais que dire de sa provocation qui a amené le coup de tête de Sankoh ? Ce comportement est anormal. Mais bien plus que ce comportement, c'est le niveau de jeu de l'OL qui est anormal depuis le début de la saison. Quand on pense que les Lyonnais se déplacent à Manchester City mercredi soir en Ligue des Champions... 

Lille dauphin, Monaco de plus en plus loin

Une fois n'est pas coutume, ce samedi soir a été très spectaculaire avec notamment un bon Toulouse-Monaco. Surtout de la part des Toulousains d'ailleurs, qui semblent avoir vraiment changé par rapport à la saison dernière. Ils attaquent, ils prennent des risques et ce soir, ils se sont plusieurs fois heurtés à Benaglio. Finalement, ce sont les Monégasques qui ont ouvert le score grâce à une très belle frappe de loin de Tielemans. Mais les Violets n'ont pas abdiqué et Leya Iseka est parvenu à égaliser en profitant de l'apathie de Glik. Encore une fois, il y a tellement d'absents à Monaco que c'est difficile de juger. Par contre, pour Toulouse, c'est le signe d'une saison au minimum bien tranquille. 

De son côté, Lille s'est imposé à Amiens. Malgré une avance de trois buts suite au triplé (dont deux pénos) de Pépé, les Dogues ont failli se faire rejoindre en fin de match. Kurzawa a redonné espoir aux siens mais Konaté a manqué un penalty. Le surperbe coup franc de Ghoddos dans les arrêts de jeu n'a finalement servi à rien. Ce n'est pas passé loin mais il faut reconnaître que sur l'ensemble du match, la maîtrise a été assez clairement lilloise. 

Angers se refait une santé

On a vécu une première mi-temps totalement insipide entre Montpellier et Strasbourg. Il faut dire que quand les deux équipes jouent avec cinq joueurs derrière, on a rarement du grand spectacle. Comme toujours, les Héraultais ont ouvert le score sur coup de pied arrêté grâce à une bonne tête de Le Tallec. Mais en fin de rencontre, les Alsaciens sont parvenus à égaliser grâce également à une tête de la recrue Mothiba. C'est un bon résultat pour Strasbourg qui restait sur deux défaites consécutives. Par contre, je voudrais quand même que Thierry Laurey m'explique l'intérêt d'aligner cinq défenseurs à Montpellier alors qu'on sait très bien que cette équipe va défendre. Idem pour Michel Der Zakarian, qui demande à ses joueurs de se recroqueviller après l'ouverture du score, à domicile. Ou comment devenir une caricature de soi-même...

Enfin le match le plus sympa a eu lieu à Dijon, comme souvent. Mais cette fois, le DFCO a perdu assez nettement contre une équipe d'Angers qui a montré qu'elle savait aussi jouer au ballon. Menés rapidement au score suite à la réalisation de Saïd, les Angevins ne se sont pas affolés et ont plutôt bien déroulé. On a notamment vu un magnifique but du gauche de Bahoken et deux autres buts de Tait et Santamaria. Jamais les Dijonnais n'ont semblé en mesure de revenir. C'est un bon bol d'air pour cette équipe angevine qui avait mal débuté son championnat et qui revient petit à petit dans la course. 

Pierrot