Lyon fait le spectacle, Montpellier est lancé
Posté par Pierre Ménès le 27 Novembre 2017
L'éclosion de Grenier, le retour probant de Malbranque, Bastos qui marque encore et le vrai départ de Montpellier : voilà les faits saillants de la première partie de cette 4e journée de Ligue 1.

Après 4 journées de championnat en Ligue 1, on commence à chercher de petits enseignements un peu partout. Normal. Le premier d'entre eux, c'est que des équipes comme Sochaux, Troyes et Evian - trois battus du soir - vont vivre une saison assez difficile. Les Lionceaux sont décidément l'adversaire idéal pour se relancer. Après un mauvais début de championnat, Montpellier s'est ainsi remis en ordre de marche à Bonal.

Alors oui, les Doubistes font preuve d'une faiblesse abyssale depuis le début de la saison et il faudra attendre une opposition plus conséquente pour savoir si le Champion de France va vraiment mieux. Mais ce n'est jamais anodin de marquer trois buts à l'extérieur, la juste récompense des choix offensifs effectués par Girard. Le vrai départ du MHSC en championnat ? A confirmer…

Parmi les battus du soir, ce sont sans doute les Troyens qui peuvent nourrir le plus de regrets. Auteur d'une très bonne seconde mi-temps, les Aubois avaient réussi à égaliser avant d'encaisser un second but fatal au buzzer. Une défaite imméritée, mais qui traduit à quel point l'Estac va devoir batailler pour assurer son maintien. Immérité ou pas, au niveau points c'est quand même pas bézef'.

Même constat pour Evian TG, dont le début de saison ne me dit rien qui vaille. Déjà, quand on fait le choix de titulariser Laquais à la place d'Andersen et que le premier cité se montre d'une fébrilité sans nom, c'est mauvais signe. Correa tente des trucs, mais pour le moment c'est totalement improductif et j'ai l'impression que les Hauts-Savoyards vont eux aussi vivre une saison pénible.

Grenier explose

Avant cela, on avait encore eu droit à un match spectaculaire à 17H, encore une fois avec l'OL. Alors c'est vrai que le dimanche soir, le grand match de 21h ne nous a pas vraiment gâtés jusqu'ici. En revanche, les matchs du samedi à 17h sont très agréables à regarder jusqu'ici. Celui d'hier n'a pas dérogé à la règle et a confirmé que cette saison, l'OL serait à la fois très séduisant en attaque et aussi diablement inquiétant en défense.

Le mercato n'est pas encore terminé en France, mais il faut vraiment espérer que Bastos reste entre Saöne et Rhöne parce qu'en ce début d'exercice, le Brésilien est décisif, avec trois buts lors des trois derniers matchs. Et puis, je pense que JMA n'a pas regretté d'avoir conservé Grenier au sein de l'effectif lyonnais. Après avoir été dans le coup des quatre buts face à Troyes, le jeune milieu offensif lyonnais est à nouveau impliqué dans les trois buts rhodaniens face à VA.

L'an dernier, il avait déjà montré une partie de son talent, mais cette saison il y ajoute une influence déterminante dans le dernier geste. L'autre joueur en forme du moment, c'est Aubameyang, grand artisan de la victoire stéphanoise à Bastia. Des Corses qui cèdent à domicile pour la première fois depuis des lustres et qui, malgré leur fougue et une capacité certaine à jouer au foot, vont être en danger car extrêmement juste défensivement.

Enfin, Lorient a écrasé Nancy dans le "Synthético". Certes, les Lorrains étaient amoindris par les absences d'Andre Luis et de Mollo. Mais en face, il manquait Aliadière et Ecuele-Manga. Et franchement, il n'y a pas eu photo entre les deux équipes. Et alors qu'on s'attendait à voir les Nancéiens réaliser un beau début de saison, les hommes de Jeannot Fernandez piétinent. A part le match nul inaugural à Lille, c'est quand même assez pauvre…

Allez, on se retrouve ce soir après le choc Lille-PSG.

Pierrot