Lyon et Saint-Etienne mettent la pression
Posté par Pierre Ménès le 14 Avril 2018

La journée a commencé hier soir par un Angers - Nice bien décevant. Au vu de leur domination technique, les visiteurs auraient dû l'emporter. Mais comme souvent, ils se sont endormis après l'ouverture du score, signée Pléa. Et à la suite d'une perte de balle totalement inutile de Seri, les Angevins ont été au bout de l'action et sont parvenus à égaliser sur une belle petite frappe enroulée dans la lunette de Fulgini. Les Aiglons ont totalement arrêté de jouer et peuvent regretter d'avoir bêtement perdu deux points.

Cet après-midi, Lyon a nettement dominé Amiens même si le score a mis du temps à se dessiner, la faute notamment à l'excellent match de Gurtner. Mais finalement, grâce à un Memphis Depay encore décisif, les Gones se sont imposés. Placé en numéro 10, il a marqué et offert une passe décisive. Avec cette nouvelle victoire, l'OL met la pression sur Marseille même si le déplacement des Phocéens à Troyes ne semble pas insurmontable.

Rennes retombe dans ses travers

Dans la soirée, mis à part le nul logique entre Nantes et Dijon au vu de la forme des deux équipes, on a eu droit à des résultat assez étonnants. La très grosse surprise est venue du Roazhon Park avec la victoire de Metz contre Rennes. Tout le monde attendait depuis quelques semaines un match "patatras" pour les Bretons et on l'a vécu ce soir. On ne s'y attendait pas, surtout après l'ouverture du score de Bourigeaud. Tout se passait bien pour les hommes de Lamouchi mais ils ont cédé sur deux très belles inspirations de Dossevi. Il fait vraiment une saison remarquable et il ne devrait pas manquer de prétendants cet été. Même constat pour Nolan Roux, qui s'est offert un doublé et qui devrait jouer dans un meilleur club l'année prochaine. Cette victoire arrive un peu tardivement mais elle devrait quand même faire du bien au moral et à la fierté des Grenats.

De son côté, Lille reste incorrigible. Les Dogues avaient deux buts d'avance face à une équipe de Guingamp qui ne jouait quasiment pas. Seulement en deux minutes, les Bretons ont égalisé grâce à un but contre son camp de Junior Alonso et une réalisation de Briand. C'est évidemment une très mauvaise opération pour les Nordistes, qui n'ont pris qu'un point en deux matchs à domicile. Ils sont toujours dans une situation très difficile sur le plan comptable.

Une bonne étoile nommée Ruffier

Enfin, Saint-Etienne a réussi un véritable hold-up à la Meinau. Les Verts doivent davantage leur succès aux exploits de Ruffier qu'au but de Debuchy, très beau au demeurant. Mais le portier de Sainté a multiplié les arrêts et on retiendra notamment sa magnifique claquette sur la frappe en lunette de Liénard dans le dernier quart d'heure. C'est vraiment une défaite cruelle pour les Alsaciens qui auraient encore pu faire une bonne opération avec un nul. Ils ne sont pas encore sauvés et doivent attendre avec impatience le match de Troyes demain et celui de Toulouse, reporté.

Pierrot