Lyon et Marseille en mode Europe
Posté par Pierre Ménès le 8 Mars 2018

C’est sur le terrain mi-plage, mi-pelouse du CSKA Moscou que l’OL est allé chercher une précieuse victoire en début de soirée, au terme d’un match joué sur un faux rythme. Légèrement dominé aux points en première période, avec deux frappes moscovites bien repoussées par Lopes, l’OL a fait la différence après le repos et sur coup de pied arrêté, grâce à une tête victorieuse de Marcelo à la réception d’un corner tiré par Memphis. Du point de vue du jeu, c’est à peu près tout ce qu’il y a à retenir de ce match. Par un froid polaire et sur une pelouse aussi infâme, les Lyonnais ont assuré l’essentiel et ont par la même occasion mis fin à leur série de matchs sans victoires. De quoi redonner un peu d’allant et de confiance aux Rhodaniens, qui peuvent espérer se qualifier en finissant le boulot jeudi prochain au Groupama Stadium.

À 21h, l’OM accueillait au Vélodrome un Athletic Bilbao en difficulté en Liga mais dont la culture européenne en fait une équipe dont il faut toujours se méfier. À l’arrivée, le score ne traduit pas la très nette domination olympienne. Les Marseillais ont fait un départ canon en marquant dès la 47e seconde de jeu par Ocampos joliment servi par Thauvin, puis par Payet auteur d’un très bel enchaînement contrôle poitrine-demi-volée sous la barre. Des Phocéens qui auraient pu, sans les arrêts de Herrerin et le manque de réussite de Germain, atteindre la pause avec un avantage plus conséquent et qui ont au contraire encaissé un but sur un penalty invraisemblable juste avant la pause.

Un penalty où, une nouvelle fois, l’arbitrage à cinq a fait la preuve de sa totale incompétence. Ajoutez un nul à un autre nul, ça fera toujours deux nuls. Comment peut-on estimer qu’il y a main sur cette action alors que Rami a le bras collé au corps et le dos tourné au ballon ? Et je remarque avec mon esprit un peu pernicieux, que c’est encore une fois en faveur d’un club espagnol. D’ailleurs, les joueurs espagnols ont carrément arbitré eux-mêmes sur cette action puisque c’est suite à la pression qu’ils ont mis sur l’arbitre assistant que l’arbitre central est revenu sur sa première décision, qui était pourtant la bonne. Insupportable. Déjà qu’ils ont les meilleures équipes, si en plus ils ont droit à des coups de pouce arbitraux…

C’est d’autant plus dommageable que sans ce but, l’OM aurait gagné 3-0 et serait déjà quasiment qualifié pour les quarts de finale. C’est problématique car du coup, le match retour à San Mamez sera un peu plus périlleux. Je dis bien « un peu » car il me semble quand même que l’écart de niveau entre les deux équipes est assez important. Notamment sur le plan offensif. Maintenant, la façon dont Thauvin a quitté le terrain, sur une civière et avec un masque de douleur, rappelle étrangement une autre scène, vécue il y a deux semaines avec Neymar. Il faut désormais attendre de voir pour combien de temps l’OM va être privé de son meilleur joueur, en espérant que les premières nouvelles rassurantes se confirment à l’issue des examens.

Pierrot