Lyon est épatant
Posté par Pierre Ménès le 27 Novembre 2017
Hier, face à un PSG qui avait encore la tête à Stamford Bridge, l'OL s'est logiquement imposé. Un bel exemple pour le football français...

Ça fait des semaines que je suis sous le charme de l'Olympique Lyonnais. Malgré un calendrier absolument infernal, un début de saison raté et un nombre incalculable de blessures, cette équipe nous assure une qualité de jeu et de spectacle qui fait honneur à la Ligue 1. La double confrontation face à la Juve était plus qu'intéressante et leur a certainement donné des idées. Hier soir, assez logiquement au fond, ils ont remporté un succès de prestige face à un PSG qui a certainement laissé une partie de ses nerfs et de son enthousiasme à Londres.

Pourtant, le PSG a très bien débuté la rencontre avec cette tête de Cavani détournée par Anthony Lopes sur son poteau. Et puis, Bafé Gomis a un peu remis l'OL sur les rails grâce à trois frappes très intéressantes. À partir de là, le match s'est vraiment équilibré avec, quelque part, les mêmes tares qu'à Londres côté parisien. Inefficace, imprécise et maladroite techniquement, l'attaque parisienne n'a pas réussi à garder le ballon, créant beaucoup d'espaces. Dans ces conditions, le PSG ne peut pas avoir la même qualité de jeu que d'habitude.

C'est dans ces moments-là qu'on se rend compte de l'importance bien trop considérable de Zlatan Ibrahimovic dans cette équipe. Sans lui, le visage de Paris est complètement changé parce que Cavani et Lavezzi n'affichent pas le niveau qu'on attend et qu'ils devraient avoir. Même remarque pour Thiago Silva. D'ailleurs, ça fait un petit moment qu'il est vraiment dans la gestion pépère. Cette fracture du zygomatique à Lorient a achevé de le convaincre qu'il était temps d'expédier les affaires courantes et de préparer le Mondial. Seulement, il faut qu'il fasse gaffe parce que là, ça commence vraiment à se voir.

Nantes sauvé, Sainté lâché 

Finalement, sur un très joli but de Jordan Ferri, Lyon a su s'imposer avec une équipe enthousiaste composée de joueurs formés au club. Alors effectivement, c'était sûrement le meilleur moment pour jouer le PSG cette saison mais encore fallait-il gagner et le faire avec ce talent. Je le répète encore une fois, il y a beaucoup de clubs qui devraient s'inspirer de l'Olympique Lyonnais plutôt que de pleurnicher sur les euros du PSG et les largesses fiscales de Monaco. Les Gones montrent qu'avec des moyens bien plus limités qu'avant, ils sont capables de rivaliser. 

Dans l'après-midi, Nantes a assuré son maintien en battant Guingamp sur un but de Gapké. Serge Gapké, qui, comme d'autres, doit prendre confiance en ses moyens car c'est un joueur capable de marquer une douzaine de buts pour le FC Nantes. C'est la première fois que les Canaris gagnent sans Djordjevic. Grâce à ce succès, leur fin de saison va être beaucoup plus tranquille.

De son côté, Saint-Etienne a encore lâché des points, cette fois face à Reims, en étant mené 2-0. À mon sens, Christophe Galtier a un peu tardé à mettre une équipe pour jouer au foot. Encore une fois, il a plutôt mis une équipe très athlétique. Et on s'aperçoit que contre une équipe comme Reims, ça ne suffit pas. Heureusement, les Verts ont su réagir sur une action menée par la charnière centrale et transformée par Clerc. Seulement, malgré ce match nul acquis dans les arrêts de jeu, les Stéphanois ont cédé quatre points sur Lille en deux journées. Ce sera quatre de trop à la fin de la saison...

 

Pierrot