Lyon aggrave son cas
Posté par Pierre Ménès le 27 Novembre 2017
Battu à domicile par le Zénith, l’OL a encore montré ses limites au niveau européen. Même si la qualif’ est encore mathématiquement jouable, c’est sans doute la troisième place que Lyon va désormais devoir viser.

Il faut croire que la marche européenne est définitivement trop haute pour l’Olympique Lyonnais. Le vice-champion de France a fait bonne figure en première période, se créant plusieurs belles occasions, mais à l’image du PSG mardi soir à Madrid, il a fait preuve d’un manque d’efficacité offensive rédhibitoire. Et comme de l’autre côté du terrain, l’OL a également très mal joué les coups sur le plan défensif, il a été puni deux fois par le Zénith et a logiquement perdu ce match. 

Le plus terrible, c’est que les deux buts encaissés par l’OL hier soir ressemblaient un peu à ceux encaissés à l’aller à Saint-Pétersbourg. Bedimo se fait enrhumer par Hulk sur le premier, puis sur le second avec pourtant le renfort d’Umtiti. Quant à Mapou Yanga-Mbiwa… Alors oui, il a été très franc en déclarant dans la presse que rien n’allait à Lyon. Mais on a envie de lui dire : « Surtout toi ! » 

Ce match est aussi la preuve éclatante de la faillite du recrutement lyonnais. Darder a fait ce qu’il a pu mais à moins d’une métamorphose au fil des semaines, je ne pense pas qu’on tienne là un joueur de classe européenne. Valbuena lui, est fidèle à ses prestations en club : un but tous les mois et demi et une passe décisive toutes les trois semaines. Ça ne suffit pas. Un international comme lui doit être capable de prendre les choses en main et d’être plus décisif.

Même un groupe abordable, c’est trop pour cet OL

Même s’ils ont un peu cédé au découragement en fin de rencontre, il n’y avait pas de mauvaise volonté dans ce qu’ont fait les Lyonnais. C’est juste qu’à ce niveau, c’est insuffisant. C’est insuffisant dans toutes les lignes, excepté Lopes qui fait ce qu’il peut, et qui le fait plutôt bien. Le Zénith est une équipe disciplinée et composée de bons joueurs, mais pour ceux qui se souviennent de la Coupe du Monde, il ne m’avait pas semblé - loin s’en faut - qu’Hulk était un monstre du football mondial. Or, c’est lui - avec l’aide de Dzyuba - qui tue l’OL sur les deux matchs.

Le plus comique dans cette histoire c’est qu’avec un seul petit point en quatre matchs, l’OL peut encore mathématiquement se qualifier ! Mais les maths ont leurs limites et il faut désormais trop de « si » aux Lyonnais pour y croire sérieusement. Revenons au moment du tirage au sort : tout le monde avait dit que Lyon était bien tombé et que ça aurait pu être bien pire. Mais même ça, même un groupe abordable, c’est trop pour cet OL. 

Quand on voit que la Gantoise a battu Valence à domicile et fait nul face à Lyon avec très peu de réussite, c’est bien la preuve que tout n’est pas qu’une question de budget. C’est aussi une question de dépassement de soi. Quand j’ai dit que la victoire à Troyes était un trompe-l’oeil, les supporters lyonnais m’ont gentiment demandé de la fermer en me rétorquant que leur club était deuxième. OK, mais la sanction est tombée quatre jours plus tard. Ce qui passe en Ligue 1 ne passe pas en Ligue des Champions. 

Pierrot