dvd
Lille, c'est sérieux
Posté par Pierre Ménès le 22 Septembre 2018

La journée a commencé avec le cinquième match consécutif sans victoire de Monaco, qui réalise un début de championnat très, très poussif. Cette fois, ce sont les Nîmois qui sont venus chercher un point sur le Rocher, au terme d’un match où les joueurs de Jardim ont montré quelques progrès dans le jeu, mais toujours avec cette inefficacité offensive qui plombe leurs résultats. Face à eux, les Nîmois ont montré les qualités qu’on leur connaît depuis le début de saison, à savoir du culot, de l’enthousiasme et un vrai esprit offensif. Côté monégasque, l’entrée de Golovin et les retours prochains de Jovetic et Rony Lopes sont des motifs d’espoir. Mais il y a déjà urgence en Principauté.

Samedi après midi, Lille est venu à bout d’une équipe de Nantes accrocheuse au terme d’un match plutôt agréable à regarder. Les joueurs de Galtier ont rapidement pris l’avantage grâce à une tête de Fonte sur un corner de Thiago Mendes et ont fait le break en seconde période sur une frappe sublime d’Ikoné. Mais les Canaris ont fini par réagir et réduire le score à dix minutes de la fin par Coulibaly. Les hommes de Cardoso pourront nourrir des regrets de s’être réveillés si tard, car ils ont totalement dominé les dix dernières minutes et ont même eu deux belles occasions d’égaliser, par Waris puis Boschilia. Les Lillois eux, réussissent leur meilleur début de saison depuis longtemps et se positionnent à la deuxième place du classement.

En soirée, je vais pudiquement passer sous silence les deux 0-0, l’un relativement animé entre Angers et Toulouse et l’autre absolument sinistre entre Dijon et Reims. À Montpellier, les Héraultais ont fait tomber Nice de façon assez logique. Laborde a profité d’un ballon relâché par Benitez sur une demi-volée d’Aguilar pour marquer le seul but du match face à des Niçois qui stagnent au classement et n’y arrivent toujours pas, malgré le retour de Balotelli. Côté pailladin, le début de saison est plus que satisfaisant et récompensé par cette belle troisième place. 

À la Meinau, Strasbourg a renversé Amiens après une première mi-temps assez insipide conclue par un but picard suite à une action confuse dans la surface alsacienne. Des Alsaciens qui ont d’abord égalisé grâce à un coup-franc magnifique de Lala, avant de prendre l’avantage sur un but de Corgnet - entré à la mi-temps et qui a fait beaucoup de bien au RCS - bien servi par le même Lala. Les Amiénois se sont chargés eux-mêmes de saler l’addition avec un CSC d’Adenon en fin de rencontre. Avec 8 points en 6 journées, le Racing est dans ses temps de passage…

Enfin, Saint-Etienne a également réussi à inverser la tendance, face à Caen. Menés à la demi-heure de jeu suite à une énorme faute de main de Ruffier sur une frappe de Fajr que le portier stéphanois avait dans les gants, les Verts ont réagi aussitôt mais ont attendu le tout début de la deuxième mi-temps pour matérialiser leur domination au tableau d’affichage, avec ce penalty sifflé pour une faute de Mbengué sur Salibur et transformé par Khazri. Kolodziejczak à la conclusion d’un cafouillage devant la ligne de but normande a donné la victoire à des Verts encore sur courant alternatif mais qui décollent enfin. 

Suite demain avec un alléchant Rennes-PSG, un match déjà capital entre Bordeaux (19e) et Guingamp (20e) et le choc des Olympiques en soirée…

Pierrot