Lille à toute vitesse
Posté par Pierre Ménès le 6 Octobre 2018

Un petit mot d'abord sur la rencontre d'ouverture entre Toulouse et Nice. C'est un nul plutôt heureux pour les Toulousains qui ont raté leur match à domicile. Les Niçois ont été beaucoup plus sûrs techniquement et bénéficiaient d'une organisation plus cohérente. Seulement, à 1-1, Saint-Maximin, Srarfi et surtout Maolida ont gâché une occasion énorme et le score n'a plus bougé. 

Cet après-midi, on a eu droit à un vrai bon match entre Lille et Saint-Etienne. Les Dogues se sont imposés au physique et à la vitesse avec un nouveau festival de Bamba et Pépé, les deux meilleurs joueurs de la saison. Le premier cité a inscrit un doublé contre son ancienne équipe sur deux belles frappes enroulées du droit et le second a conclu l'addition en faisant parler sa vivacité et son explosivité. L'addition aurait pu être plus lourde mais Ruffier a fait quelques bons arrêts. Si les visiteurs ont eu plusieurs fois le contrôle du match, ils n'ont pas réussi à se créer de réelles occasions. Ils ont réduit la marque en transformant un penalty généreusement accordé à Khazri. D'ailleurs, de manière générale, l'arbitrage de ce match a été extrêmement médiocre.

Lille continue sa marche en avant et sa saison assez exceptionnelle pour l'instant. Pour Sainté, c'est un coup d'arrêt dont le symbole est Loïc Perrin. Alors je sais bien que c'est le capitaine emblématique des Verts et une légende à Geoffroy Guichard mais son début de saison est très difficile et il a clairement failli aujourd'hui. 

Montpellier laisse filer des points

S'il n'y a pas eu un festival de buts dans la soirée, c'est avant tout grâce aux bonnes performances des gardiens. Sur la pelouse de Guingamp, Montpellier avait la possibilité de revenir à un point de Lille et de creuser un petit écart avec Saint-Etienne. Mais les Héraultais ont buté sur un Johnsson en forme, notamment en fin de rencontre. À onze contre dix après l'expulsion de Marcus Thuram dès la 7ème minute, ils ont ouvert la marque sur un joli but de Delort. Mais Mollet, qui a eu la bonne idée d'applaudir l'arbitre pour un carton jaune, a lui aussi regagné les vestiaires avant la mi-temps. Remotivés, les Bretons ont fait preuve de solidarité et d'abnégation pour obtenir un point précieux grâce à une nouvelle réalisation de Bénézet dans le deuxième acte. 

Il a également été question d'arrêts décisifs aux Costières entre Nîmes et Reims. Les deux promus ont globalement eu une mi-temps chacun mais personne n'a réussi à tromper Bernardoni et Mendy. C'est le quatrième nul en cinq journées pour ces deux équipes, qui n'ont plus l'effet de surprise du début de saison et qui stagnent au classement.

Strasbourg encore rattrapé

Angers et Strasbourg se sont également quittés sur un score de parité. Mais à Raymond Kopa, on a vu de beaux buts et notamment ceux de Mothiba. Auteur d'un doublé, l'attaquant pensait avoir fait le plus dur pour les siens, qui ont intelligemment procédé en contre pour conclure la première mi-temps avec un avantage de deux buts. Seulement les hommes de Stéphane Moulin ont du caractère et sont parvenus à revenir par Capelle puis par Thomas en toute fin de match. Après Saint-Etienne et Marseille, c'est la troisième fois depuis le début de la saison que les Strasbourgeois prennent un but dans les arrêts de jeu. Même si le scénario est rageant, ça reste quand même un bon résultat pour le Racing au vu des nombreux arrêts de Sels et notamment celui sur le penalty de Mangani.

Et enfin rien ne va plus pour Dijon, qui a enchaîné un sixième match sans victoire en Ligue 1 face à Amiens. Les hommes de Dall'Oglio se sont inclinés sur une très belle frappe de Ghoddos, symbole d'une équipe entreprenante et généreuse ce soir. Si les Dijonnais n'ont pas perdu leur philosophie de jeu, ils manquent d'efficacité et de confiance. Des qualités qu'il faudra retrouver avant la réception de Lille lors de la prochaine journée. 

Pierrot