Le Real, comme d'habitude
Posté par Pierre Ménès le 26 Mai 2018

Ne vous méprenez pas sur mon titre, je ne banalise en aucun cas la troisième victoire consécutive du Real Madrid en Ligue des Champions. Mais je ne suis pas surpris, j'avais d'ailleurs pronostiqué la victoire 3-1 des Madrilènes. Je n'avais cependant pas prévu le scénario, les blessures et les boulettes de Karius même si j'avais déjà évoqué la faiblesse du gardien de Liverpool lors des demi-finales. Hier soir, il a creusé le tombeau des Reds en donnant deux buts au Real, qui n'avait évidemment pas besoin de ça. En dégageant le ballon à la main sur le pied de Benzema, il a d'abord offert l'ouverture du score au Français. Un peu plus tard, il a scellé la rencontre en faisant une énorme faute de main sur la frappe de Bale.

Entre ces deux buts, on a heureusement vu deux très jolies réalisations dont un chef-d'oeuvre signé Gareth Bale. Sur un centre pied droit de Marcelo, le Gallois a claqué un retourné plein d'envie et d'instinct pour redonner l'avantage à Madrid. Car avant ça, il y avait eu l'égalisation de Mané après une belle tête de Lovren. Mais sans parler des bourdes de Karius, ce match avait déjà basculé une première fois lors de la sortie de Mohamed Salah. Liverpool a eu énormément de mal à se remettre de la perte de son fabuleux attaquant en première mi-temps. L'équipe s'est mise à reculer et à subir le jeu du Real.

Salah également privé de Mondial ?

Que dire sur cette faute de Ramos ? Il faudrait être particulièrement vicieux pour penser qu'il fait ce geste avec l'intention de briser l'épaule de son adversaire. Mais c'est une grosse faute qui aurait dû lui valoir un carton jaune. Mais il s'en est une fois de plus sorti indemne, contrairement à l'épaule de Salah. Jürgen Klopp était d'ailleurs pessimiste à son sujet après le match. Il n'a joué qu'une petite demi-heure de la finale de la Ligue des Champions et il va peut-être manquer la Coupe du Monde. C'est vraiment très triste pour un joueur qui a emballé le monde entier toute la saison.

Il n'en reste pas moins que le Real était plus fort, les cadres ont été excellents. Varane a par exemple été absolument remarquable sur le plan défensif. Très concentré sur les tâches défensives, Marcelo a également été à l'origine des deuxième et troisième buts. Au milieu, Kroos s'est encore montré sobre et utile et Modric a bonifié un nombre incalculable de ballons. Quant à Benzema, il a été parfait dans le jeu, bien au-delà de son but de renard. Ses conservations, ses dribbles et ses combinaisons ont pesé. Alors qu'il n'avait pas forcément été très brillant dans ses précédentes finales, il a vraiment fait un très grand match hier soir.

On prend les mêmes et on recommence

Finalement, le plus décevant a été Cristiano Ronaldo. Il n'a pas fait grand-chose pendant la rencontre et il s'est fendu de quelques déclarations énigmatiques sur son avenir au coup de sifflet final. Mais bon, connaissant l'ego du joueur, il a sûrement fait ça pour que la presse espagnole en parle autant que la treizième victoire du Real. Parce que même en Espagne, on va peut-être commencer à banaliser les succès de la Maison Blanche en Ligue des Champions. Avec ce troisième sacre de suite, on va dire qu'il n'y a rien de nouveau sous le ciel européen, d'autant plus que les onze joueurs qui ont débuté ce match étaient ceux qui avaient joué il y a un an, en finale contre la Juventus.

La saison du Real Madrid a pourtant été compliquée. Les hommes de Zidane ont très rapidement perdu le titre en Liga. Et souvenez-vous, lors du tirage au sort des huitièmes de finale contre le PSG, nombreux étaient ceux qui pensaient que le Real était prenable. Hier soir, le Real Madrid a confirmé qu'il était bien imprenable au niveau européen.

Pierrot