Le naufrage et la moule
Posté par Pierre Ménès le 30 Septembre 2018

Vu ce qui s’est passé ce dimanche du côté de Montpellier, vous ne m’en voudrez pas j’espère de passer assez rapidement sur Rennes-Toulouse. Les Bretons qui avaient ouvert le score sur penalty et se sont fait rejoindre en fin de match. Je n’ai pas bien compris les choix de Lamouchi qui s’est privé d’un attaquant un peu fixe en alignant une équipe certainement destinée à posséder le ballon. Ça n’a pas vraiment fonctionné même si Reynet a encore fait quelques beaux arrêts. Du coup, ça fait 1 point lors des 4 derniers matchs pour Rennes, un total très en-deça des ambitions bretonnes.

Et puis on attendait non sans une certaine crainte le derby Montpellier-Nîmes, annoncé comme bouillant un peu partout dans les médias. J’ai toujours du mal avec cette communication, j’ai l’impression qu’on excite les supporters des deux équipes. Et ce qui devait arriver arriva. De match sur le terrain, il n’y a pas eu. Trois matchs en une semaine pour Nîmes, c’est clairement trop. Les Gardois ont été asphyxiés par une équipe montpelliéraine assez séduisante, qui a ouvert le score sur une mauvaise relance de la tête de Diallo bien exploitée par Oyongo, avant de doubler la mise sur penalty puis d’enfoncer le clou sur une très jolie tête plongeante de Laborde.

Voilà, une belle victoire face au rival qui plaçait Montpellier sur le podium, tout aurait dû aller pour le mieux dans le meilleur des mondes du côté de la Mosson. Mais non. Non, parce qu’après le premier but, les supporters de la Paillade ont fait céder une partie de la tribune et ont quasiment tous dégringolé sur la pelouse. Et puis parce qu’après le troisième but, il y a eu une tentative d’envahissement de terrain - assez rapidement circonscrite par les CRS - qui a arrêté le match pendant près d’une demi-heure. Et tout ça pour quoi ? Parce que les supporters nîmois ont exhibé un bout de la bâche volée aux supporters montpelliérains.

Si tu as un QI supérieur à celui d’une moule…

Et là, tu as envie de dire : « Mais sans déconner, vous avez quel âge les mecs ? Qu’est-ce que vous avez dans la tronche ? » Ton équipe mène 3-0, tu domines de la tête et des épaules le rival et voisin, tu es sur le podium du championnat… Pourquoi tout gâcher en faisant ça ? Parce que là évidemment, la Ligue se réunit dès demain et va forcément sévir. Et ce sera normal. On ne peut pas cautionner ça, surtout pour une histoire aussi ridicule qu’un bout de bâche exhibé. Alors les mecs me disent : « Tu ne comprends rien à la culture des ultras. » Mais j’en suis fier de ne pas comprendre, je ne veux pas comprendre ça, je ne peux pas comprendre ça. Parce que ça n’a pas de sens. Si tu as un QI supérieur à celui d’une moule, tu ne fais pas ça quand ton équipe mène 3-0 à domicile. C’est tout ce qu’il y a à comprendre.

Un peu plus tard dans la soirée, on a eu droit à un autre 3-0, signé par le LOSC face au fantôme de Marseille. Là aussi, je n’ai pas tout compris à la compo de Garcia. Pourquoi aligner Sertic qui n’a pas joué depuis un siècle ? Pourquoi laisser Lopez qui joue très peu sur le banc ? Pourquoi ne faire jouer que 25 minutes à Payet ? Certaines choses ont été criantes hier soir. Luiz Gustavo en défense centrale, il faut arrêter. Je pense que le Brésilien est exténué par la saison dernière et surtout, quand il y a des attaquants aussi rapide que Pépé ou Bamba en face, il ne sert à rien. 

Et puis le milieu Sertic-Strootman a touché un nombre de ballons famélique. Pour Sertic, passe encore, mais Strootman acheté 25 millions et après un bon premier match à Monaco, est plus qu’inquiétant depuis. En face, Lille a mis le temps mais a réussi à placer ses flèches. Ikoné a fait un bon match, Pépé a provoqué deux pénos, Bamba a signé un doublé… Cette équipe est bien organisée en défense et comme je l’ai dit au CFC, le symbole de ce LOSC c’est Ballo-Touré, qui était catastrophique la saison dernière et qui est très bon cette année. Mais l’OM n’a pas le droit de rendre une copie pareille en Ligue 1. C’est impossible. Le réveil est attendu jeudi à Chypre, en Europa League.  

Pierrot