La Meinau en tremble encore
Posté par Pierre Ménès le 2 Décembre 2017
C'est bien évidemment la sensation de cette seizième journée de championnat. Le PSG est tombé pour la première fois de la saison face à une vaillante équipe de Strasbourg. Monaco en a profité pour gratter trois points en prenant le meilleur sur des Angevins qui continuent leur chute en compagnie des Toulousains, battus à Lille.

La journée a commencé par un très sympathique Dijon - Bordeaux. Un match qui a une fois de plus été marqué par la qualité de jeu épatante du DFCO. Cette équipe attaque et cherche à sauver sa place une deuxième année consécutive en Ligue 1 par le jeu. Cette mentalité a permis de marquer trois buts à des Girondins qui se sont donc inclinés malgré une nouvelle réalisation exceptionnelle de Malcom. Seulement la défense bordelaise est beaucoup trop friable, ce qui empêche ce club d'enchaîner une série.

Cet après-midi, on a vécu un événement puisque le PSG a perdu pour la première fois de la saison face à Strasbourg. Une défaite qui a plusieurs causes. Les Parisiens ont certes joué dans le froid et sur une pelouse difficile mais surtout, Unai Emery a aligné une équipe beaucoup trop remaniée. C'était déjà passé ric-rac au Parc des Princes mercredi contre Troyes mais là, ça n'est pas passé du tout. Le milieu de terrain était trop offensif et n'a pas fonctionné, ne trouvant jamais les bons décalages. Quant à Pastore et surtout Di Maria, ils passent leur temps à pleurnicher sur leur triste sort mais ils feraient mieux de saisir leur chance lorsqu'ils en ont une. Ils ont joué deux matchs de suite et on ne peut pas vraiment dire qu'ils se sont mis en valeur.

Une défaite sans conséquence

Après, on peut dire que Strasbourg a tiré deux fois au but ce qui pose aussi forcément un problème au vu du score final. Mais les Alsaciens se sont battus avec beaucoup de courage et de lucidité, surtout en défense. Ce n'est pourtant pas leur point fort depuis le début de la saison. Et moi qui suis très attaché à ce club, j'avoue que je ne donnais pas cher de sa peau, surtout après ce match face à Caen quatre jours auparavant, le plus mauvais de la saison.

Mais sans avoir peur de dire une banalité : c'est le football. Les hommes de Thierry Laurey ont fait tomber une équipe surpuissante en tirant deux fois au but, en se battant et en ayant de la réussite. Paris a eu beaucoup d'occasions, a touché le poteau mais ça n'a pas été suffisant. Pour les Parisiens, cette défaite est contrariante uniquement parce qu'ils ne termineront pas invaincus cette saison. Mais ça ne changera pas grand-chose à l'issue du championnat et je pense que ça n'aura aucun impact sur le déroulement du match à Munich mardi. Pour l'occasion, on retrouvera le PSG avec son équipe-type.

Lille enchaîne 

Dans la soirée, Monaco a profité de ce faux pas en gagnant petitement contre Angers. Les Monégasques ont fait la différence très tôt dans le match grâce à un nouveau but de Falcao. Derrière, face à une opposition assez faible, ils se sont plus ou moins contentés de gérer le score. Un résultat qui plonge évidemment Angers dans les embêtements puisque le SCO occupe l'avant-dernière place au classement.

Stéphane Moulin et les siens sont juste derrière un autre club qui plonge dangereusement : Toulouse. Je tire la sonnette d'alarme depuis plusieurs semaines concernant ce club qui ne propose plus rien. Contre Lille, Dupraz avait décidé d'aligner une équipe solide sur ses bases arrières pour ne pas encaisser de but. Résultat ? Pépé a offert au LOSC sa deuxième victoire depuis le départ de Bielsa sur une très jolie réalisation. Les Violets n'ont pas été capables de revenir malgré un penalty dans les arrêts de jeu. Ce n'est pas le premier péno non transformé par les Toulousains cette saison et c'est symptomatique du manque de confiance des joueurs.

Rennes grimpe, Metz s'enfonce 

À l'Allianz Riviera, Nice a encore un peu plus enfoncé Metz au classement. Plea et Saint-Maximin, qui ont tendance à briller en Europa League, se sont illustrés en championnat en inscrivant chacun un but. Si Kawashima a été malheureux d'encaisser deux tirs contrés - dont celui de Balotelli sur coup-franc - il faut bien dire qu'une nouvelle fois, les Grenats ne semblaient pas avoir les armes pour résister 90 minutes et faire un coup à l'extérieur. A contrario, Guingamp a réussi une bonne opération en prenant le meilleur sur Troyes grâce à un but de Briand. Un match beaucoup trop haché et loin d'être passionnant.

Enfin, Rennes continue sa remontée au classement. Si tout n'a pas été parfait, les Bretons se sont montrés solides face à une équipe d'Amiens qui était pourtant en pleine bourre. Lamouchi met progressivement en place son système et les joueurs semblent plutôt réceptifs à ses consignes, à l'image de Khazri, qui est en train de se rendre indispensable. En attendant les matchs de Caen et Montpellier demain, le Stade Rennais est sixième de Ligue 1.

Pierrot