L'OM y sera, Troyes y croit
Posté par Pierre Ménès le 27 Novembre 2017
Ca commence à se décanter en Ligue 1. En haut, l'OM est assuré de jouer la LDC alors qu'en bas, Troyes peut toujours espérer se maintenir.

La principale information de ce samedi, c'est qu'on connaît désormais deux des trois qualifiés pour la prochaine Ligue des Champions. Pour le PSG, on le sait depuis un moment. Pour l'OM, on s'en doutait depuis un moment. C'est désormais chose faite de façon mathématique après un énième succès "à la marseillaise" au Vélodrome, avec une première période totalement insipide pendant laquelle les Phocéens n'ont jamais su écarter le jeu face au nouveau 3-5-2 made in Casanova.

Maintenant, la circulation de balle était intéressante côté toulousain, mais ça confinait un peu trop à une circulation de baballe. Du coup, le Téfécé demeurait assez inoffensif et si l'OM a une qualité cette saison, c'est bien le réalisme. La première occasion a ainsi terminé au fond avec ce bon centre de Valbuena boxé de la tête par Ayew, avant que les Olympiens n'enfoncent le clou à l'heure de jeu suite à un joli mouvement collectif conclu là encore par l'ainé des Ayew.

Andre est assez mésestimé et souvent critiqué pour son manque de constance, ce qui occulte pourtant l'importance de son travail défensif, à gauche comme dans l'axe. Un abattage qui ne l'empêche pas de venir souvent à la finition des actions, ce qui fait de lui un joueur particulièrement intéressant. Alors le but de Ben Basat a amené un peu de suspense à la fin, mais on sentait quand même qu'à défaut d'envolées lyriques, cet OM-là a des certitudes.

C'est assez savoureux d'imaginer tous les Marseillais supporter le PSG devant Canal ce soir. Car si Paris venait à l'emporter à Gerland, l'OM serait assuré de conserver sa deuxième place directement qualificative pour la Ligue des Champions. Ce qui change tout. Il faudra donc suivre cet OL-PSG mais aussi avoir un oeil sur le résultat de Nice et de Saint-Etienne, sachant que dans cette lutte pour l'Europe Lille a pris les devants en battant très facilement Reims vendredi soir au Grand Stade, avec un duo Kalou-Payet qui a encore fait des étincelles.

Miracle et conte de fée

Et puis si ça se décante en haut, on commence aussi à y voir plus clair en bas. Brest est presque officiellement en Ligue 2 après sa nouvelle défaite à Francis-Le Blé, face à Sochaux cette fois. Pour le reste, il semble que les deux dernières places dans la charrette vont se jouer entre Troyes, Evian et Nancy. Evian qui a un match compliqué à livrer contre des Niçois qui viendront le couteau entre les dents pour tenter de prolonger leur rêve européen.

Dans cette zone du classement, Nancy a perdu à Bordeaux de façon rageante. Menés 2 à 0, les Lorrains sont revenus au score à dix minutes de la fin - en profitant au passage d'une monumentale boulette de Carrasso - avant de s'incliner sur un joli but de la tête signé Diabaté. Paradoxalement, depuis qu'elle est sortie de la zone rouge, l'ASNL vient de perdre deux matchs consécutifs. Troyes est dans la dynamique inverse.

Les Aubois sont allés s'imposer à Ajaccio et conservent leur fol espoir de maintien. Cette équipe me plaît énormément. Ca fait 36 journées qu'elle joue au foot, elle a parfois semblé pas totalement au niveau, elle a souvent été rejointe sur le tard après de bons matchs, et a toujours cherché à s'en sortir par le jeu. Ca en fait une équipe attachante et ce serait un joli miracle et une sorte de conte de fée si elle parvenait finalement à sauver sa peau. Pour ça, il faut déjà qu'Evian ne gagne pas cet après-midi…


Pierrot