L'OM replonge déjà
Posté par Pierre Ménès le 27 Novembre 2017
Le carton face à Troyes n’était donc rien d’autre qu’un trompe-l’oeil. Dominé et battu par une équipe de Guingamp qui n’avait pas marqué un but en trois matchs, l’OM se retrouve déjà en position difficile.

J’ai été sidéré, ces derniers jours, par l’euphorie qui a gagné les rangs et l’entourage marseillais après le 6-0 face à Troyes. Comme si on avait totalement occulté à la fois la faiblesse de l’adversaire et le fait que les Olympiens avaient marqué six pions en sept tirs cadrés. C’est tout le charme et toute la faiblesse marseillaise : les montagnes russes sont toujours trop haut ou trop bas. 

Hier soir, le retour à la réalité a été hyper violent. Parce que l’En-Avant n’avait pas inscrit le moindre but avant ce match, parce que Privat a, dès la 2e minute de jeu, tiré n’importe comment un pénalty obtenu par Briand, parce que la défense a montré des signes inquiétants dès l’entame de match… Guingamp a joué avec ses armes et l’OM s’est montré faible dans quasiment tous les secteurs.

L’animation offensive a été franchement décevante, le trio Alessandrini-Cabella-Barrada ne réussissant jamais à combiner efficacement pour servir Batshuayi. Mais c’est derrière que le problème était le plus évident. N’Koulou m’a semblé assez peu concerné par les débats, Mandanda avait sa tête des mauvais jours et j’ai trouvé Rekik très moyen, surtout vu la réputation flatteuse qui le précède.

Seul Diarra…

Le néo-Olympien s’est régulièrement fait mettre à l’amende par Briand, dont on sait qu’il est en retard dans sa préparation physique. L’ancien Lyonnais a raté des choses et fait des mauvais choix, mais c’est lui qui provoque le pénalty et offre l’ouverture du score à Privat sur une très belle action individuelle. Et puis il y a Benezet qui, quel que soit le maillot qu’il porte, marque un but à chaque fois qu’il affronte l’OM.

L’OM qui avait pourtant eu quelques occasions d’égaliser, notamment sur cette action personnelle de Michy qui a ensuite perdu son duel face à Lössl. Mais les hommes de Michel se sont montrés bien trop imprécis dans la dernière passe et à l’arrivée, ça fait trois défaites et seulement trois points en quatre matchs en ayant joué Caen, Reims, Troyes et Guingamp. 

Autant dire que le paysage marseillais n’est guère souriant en ce début de saison. Il n’y en a qu’un qui m’a semblé confirmer sa sortie troyenne, c’est Lassana Diarra, sorti fatigué et blessé mais qui, au fil des semaines, devrait beaucoup apporter à cette équipe. Une équipe qui va en avoir grand besoin…

Pierrot