L’OM monte le son
Posté par Pierre Ménès le 27 Novembre 2017
Pour son quatrième match en Ligue 1 cette saison, l’OM a déroulé face à Nice et montré un visage plutôt séduisant.

Cinquante mille personnes dans le nouveau Vélodrome et un très large succès de l’OM : il n’en fallait pas plus pour lancer la saison des Olympiens. Ce match face à Nice se décompose en deux parties - comme tous les matchs me direz-vous. Une première mi-temps plutôt à l’avantage des Marseillais, mais un score de 2-0 assez flatteur pour l’OM à la mi-temps dans la mesure où, à 0-0, il y avait un pénalty évident pour une faute de N’Koulou sur Bosetti. 

Et puis à l’origine de l’action qui amène le second but olympien signé Thauvin, on peut estimer qu’il y a faute d’Imbula sur Eysseric.Maintenant, l’écart entre les deux équipes était tellement énorme que tôt ou tard, Marseille aurait fini par faire la différence. Alors, comme tout le monde depuis que Bielsa est là, on cherche à déceler les innovations. Hier soir, l’OM a joué en 4-2-3-1, rien que de très classique. 

 

Les préceptes d’El Loco

En revanche, là où on a vu un OM vraiment percutant, c’est à la récupération du ballon, et dans l’utilisation des diagonales. J’ai été très agréablement surpris par la façon dont la formation phocéenne a utilisé la géométrie du terrain, avec des décalages et de très bonnes ouvertures dans les intervalles. Autre point positif : les attaquants olympiens l’ont vraiment joué collectif. Il n’y a qu’à voir la construction des buts pour se rendre compte que les préceptes d’El Loco commencent à porter leurs fruits. 

Maintenant, c’est vrai que défensivement, les Niçois étaient extrêmement fébriles. Mais plus que de grands changement tactiques, on a surtout observé des séries de combinaisons offensives intéressantes. Qui demanderont à être confirmées face à une opposition un peu plus forte, mais après une bonne sortie à Guingamp, c’est le premier match très prometteur des Marseillais cette saison.  

Pierrot