ITALIE-FRANCE, LES NOTES
Posté par Pierre Ménès le 27 Novembre 2017
Autour d’un Valbuena éblouissant, les Tricolores ont su obtenir un succès de prestige face au vice-champion d’Europe.

LLORIS (6) Mis à part la frappe extraordinaire de Balotelli sur l’équerre, il n’a rien eu d’’extravagant à faire mais il l’a fait avec sûreté. Sa responsabilité sur le but italien n’est pas engagée. Une superbe parade en fin de match sur un tir lointain de Giovinco. Encore sauvé par sa barre par la suite. Ca compense son cauchemar à Tottenham.

DEBUCHY (4) Depuis le début de la saison, on sent le Lillois mois enthousiaste, moins punchy. Mais il était visiblement touché (une fois de plus) et a laissé sa placeà REVEILLERE (46e) (5) qui est resté prudemment en place sans commettre d’erreurs.

KOSCIELNY  (7) Plus libre au niveau du marquage que Sakho, il a été très mobile dans ses interventions. Toujours très calme son entente avec le Parisien a été une grosse satisfaction.

SAKHO (7) Après un csc et un rouge pour ses deux derniers matches avec le PSG, il a entamé le match sans confiance avant de se reprendre parfaitement par la suite s’imposant physiquement à Balotelli avant de multiplier les interventions tranchantes. Ca va lui faire du bien.

EVRA (5) Sa première période fut d’une grande pureté. Au niveau de la transparence. Bien plus en vue après le repos notamment dans le jeu. Son tir trop croisé s’est transformé en passe décisive pour Gomis.

CAPOUE (6) Si je voulais schématiser il a été excellent dans son camp et un peu moins brillant en situation offensive. Mais il a été crescendo dans la partie. Remplacé par GONALONS (84e)

SISSOKO (4) Souvent collé à la ligne de touche côté droit, il n’a pas vraiment donné libre cours à sa puissance. Défensivement il n’a pas toujours fait le boulot. Remplacé par TREMOULINAS (90e) qui a fêté sa première sélection.

MATUIDI (6) Un premier quart d’heure monstrueux où il a bouché tous les trous. Un peu moins en vue par la suite même si tout ça reste d’un bon niveau.

VALBUENA (7)  Ha si tous les joueurs tiraient 500% de leurs qualités comme lui. En position axiale, il a orienté le jeu avec inspiration avant de marquer un but sensationnel bien dans son style. De toute façon il est toujours bon en sélection. Remplacé par GOURCUFF (73e) qui s’est placé en premier rideau devant Pirlo sans oublier de jouer avec sobriété et propreté.

RIBERY  (4)  A l’évidence il avait été identifié comme la menace tricolore numéro un. Pris dés qu’il touchait le ballon, notamment  par l’excellent Maggio, il n’a pas ménagé sa peine. Mais son rendement offensif a été inexistant . Touché au dos et remplacé par MENEZ (63e) qui a confirmé sa forme éblouissante. Sur le but de Gomis il fait la différence et a été à deux doigts (enfin à un tibia, celui de Sirigu) du troisième but.

GIROUD  (3) Un match compliqué seul en pointe avec peu de ballons. Mais balle au pied et techniquement il ne parvient pas à exister à ce niveau. Remplacé par GOMIS (63e) qui a mis 4 minutes pour marquer prouvant qu’il est sous-coté. Pour moi il est clairement meilleur que Giroud.


Pierrot