France-Uruguay : l'analyse
Posté par Pierre Ménès le 21 Novembre 2018

Au moment de la liste, avec la cascade de forfaits qui avait touché le groupe, on pouvait déjà se dire que, comme d’habitude, ces matchs du mois de novembre allaient plus être un pensum qu’autre chose pour les internationaux, surtout les internationaux confirmés. Ce match a confirmé toute l’inutilité de ce genre de rencontre. Très objectivement, il n’y a pas beaucoup d’enseignements à en tirer, même si la prestation de l’équipe de France a été plus que correcte - les Uruguayens eux, étaient venus pour prendre l’air et accessoirement, bétonner et mettre des coups. 

Si on peut faire un parallèle entre le comportement des Bleus à Rotterdam vendredi dernier et celui face à la Celeste hier soir, c’est qu’on a beau avoir deux attaquants de classe mondiale, si on ne leur donne pas un ballon, ils sont inexistants. Que retenir d’autre de ce match gagné 1-0 sur penalty ? Qu’avec un milieu de terrain plus tonique que face aux Oranje, l’EdF a eu le ballon, a essayé de faire du jeu. Et qu’elle aurait pu concrétiser plus rapidement si Mbappé n’avait pas raté son premier face-à-face avec Campana. Car pour moi, sur le second - sur lequel il se blesse - il n’a pas le temps de tirer et est obligé de dribbler. 

Evidemment, sa blessure, tout comme celle de Matuidi et de Sakho, posent vraiment problème. Mamad’ ne joue pas de Coupe d’Europe avec Crystal Palace, mais Matuidi dispute la C1 avec la Juve et Mbappé a une échéance capitale dans huit jours face à Liverpool. Avec cette blessure dont on ne connaît pas encore la gravité, sa présence face aux Reds est en suspens, tout comme celle de Neymar, lui aussi blessé avec le Brésil qui affrontait le Cameroun dans un autre match amical en bois. Deux absences qui seraient quasi-insurmontables pour le PSG. 

Mais sans tout ramener au PSG, il y a donc eu trois blessés dans ce match et je trouve que ce n’est pas normal. Non, ce n’est pas normal et il ne faut pas s’étonner qu’après ça, les clubs poussent des gueulantes contre ces matchs et réclament que leurs joueurs passent le moins de temps possible sur le terrain. Maintenant concernant le duo parisien il faut voir ce que cela va donner dans les jours à venir, qui vont sans doute être fertiles en examens, en espoirs, en supputations et en intox… 

L’OL aurait également pu être touché puisque Mendy a joué tout le match tandis que Ndombélé et Fekir se partageaient 90 minutes, le tout alors que Lyon joue le derby vendredi soir et un match décisif face à City dans huit jours. Je trouve ça insensé et c’est même, à mon sens, un manque de respect vis-à-vis des clubs. On ne peut pas dire que l’équipe de France soit sevrée de matchs depuis des mois. C’était donc l’occasion idéale pour lancer de nouveaux joueurs et tenter d’autres choses. Ça n’a pas été le cas et c’est franchement agaçant. 

Pierrot