France - Pays-Bas : l'analyse
Posté par Pierre Ménès le 10 Septembre 2018

Hier soir, les Bleus étaient de retour au Stade de France face à une équipe - et ça sera le cas pour de nombreux adversaires pendant un petit moment - qui avait peur. Les Néerlandais étaient très regroupés derrière alors que Didier Deschamps avait décidé d'aligner l'équipe des champions du monde, avec Areola dans les buts comme contre l'Allemagne. Un choix qui paraissait tout à fait logique dans cette ambiance de fête, de jubilé. Par contre, je n'ai pas bien compris le timing de ses changements. Il sont arrivés beaucoup trop tard.

En deuxième période, les Bleus ont en effet eu un vrai coup de pompe et les Néerlandais en ont profité pour égaliser. Ce but a légèrement douché les supporters et l'ambiance festive du stade. Alors c'est vrai que l'équipe de France a eu la possession du ballon et que la première période a été assez correcte au niveau de l'engagement et du jeu collectif. Mais qu'est-ce qu'il y a à l'arrivée ? Concrètement, à part le but de Mbappé, il n'y a pas d'occasions. Cillessen n'a pas fait un seul arrêt de la rencontre. 

Oui, on a le droit de critiquer Giroud

Je persiste à penser que cette équipe de France, à domicile et face à un adversaire aussi craintif, n'est pas assez offensive. Avec Tolisso, Dembélé ou encore Fekir, il y aurait plus de technique, plus de mouvements et sûrement plus de rythme. C'est une question de choix et on sait que Deschamps a fait les siens depuis très longtemps. La Ligue des Nations est une compétition et la France a pris quatre points en deux matchs, dont un à l'extérieur face aux Allemands. C'est un très bon début d'un point de vue mathématique, d'autant que les joueurs de l'équipe de France sont ceux qui ont repris le plus tard en Europe.

On doit donc se contenter de ce qu'on a vu en septembre mais je vais guetter avec intérêt les évolutions inéluctables qu'il doit y avoir dans cette équipe. Et je suis désolé, même si je peux donner l'impression de m'acharner, je pense que la présence d'Olivier Giroud - même s'il a marqué un très joli but synonyme de victoire hier soir - est problématique. Dans ce match, très objectivement (ceux qui pensent que je suis de mauvaise foi peuvent revoir la rencontre), il a tout raté à part son but. Alors on va me dire qu'il faut juger un attaquant à ses statistiques. Il a certes mis fin à une série de dix matchs de disette en marquant ce joli but mais est-ce que c'est une solution d'avenir, est-ce qu'on va aller à l'Euro avec Giroud ? Je n'en suis pas certain mais encore une fois, si j'étais dans la tête de Deschamps, ça se saurait...

Pierrot