France-Nigéria : les notes des Bleus
Posté par Pierre Ménès le 27 Novembre 2017
Un côté droit complémentaire et efficace, un latéral gauche et une pointe à la ramasse et un milieu globalement à son niveau : c'est l'heure des notes !

LLORIS (6) : Deux arrêts à faire, dont un très compliqué sur un tir d’Odemwingie qui rebondit juste devant lui. Il a fait preuve de sûreté et s’est imposé sur quelques ballons aériens pour, au final, signer une performance tout à fait correcte. 

DEBUCHY (7) : Très intéressant tant sur le plan défensif que dans sa participation au jeu. Il a su se montrer à la fois proche de Pogba et de Valbuena pour combiner dans le couloir droit. Dans la mauvaise période française, il était l’un des plus en jambes…

VARANE (6) : Tranquille. Il y a énormément de calme en lui, ce qui est étonnant vu son âge mais beaucoup mois par rapport à ce qu’il fait avec le Real. Sa seule frayeur, c’est lorsqu’il a pris ce ballon dans le visage qui l’a mis KO. Une valeur sûre de la défense des Bleus.

KOSCIELNY (6) : Certains étaient inquiets avant le match. Il a répondu avec beaucoup d’à-propos, notamment dans le jeu aérien, tant défensif qu’offensif. Il n’a pas commis de faute - dans tous les sens du terme. Un match rassurant. Peut-être le reverra-t-on en quart de finale.

EVRA (3) : Une prestation catastrophique. Il n’était présent ni devant, ni derrière, laissant Matuidi faire tout le boulot. Ça faisait longtemps qu’on ne l’avait pas vu aussi faible sous le maillot bleu. 

CABAYE (5) : Une performance longtemps en demi-teinte : pas très présent dans le jeu, pas assez solide à l’impact. Et puis, comme beaucoup de Bleus, il a été meilleur à partir de l’heure de jeu avec notamment cette superbe frappe sur la transversale. Mais on attendait quand même mieux de lui. 

POGBA (7) : Au-delà de son but qui a eu le mérite de libérer l’EdF, il a été beaucoup plus constant que lors de ses précédentes sorties. Quelques beaux enchaînements techniques, une volée bien exécutée sur un centre de Valbuena… L’un des meilleurs Français, sans problème.

MATUIDI (6) : Une première demi-heure très compliquée. Entre sa volonté d’apporter le surnombre devant et le taf défensif qu’il devait abattre à a place d’Evra, il a souvent eu le cul entre deux chaises. Mieux en jambes et plus agressif après la première demi-heure. Trop agressif d’ailleurs, car en toute honnêteté il aurait dû se faire expulser pour son attentat sur Onazi. C’est un miracle qu’il ne l’ait pas été et il faudra qu’il fasse très attention dès vendredi.

VALBUENA (7) : Ça fonctionne bien côté droit avec Pogba et Debuchy. Dans la mauvaise période bleue, c’est lui qui était le plus souvent disponible. Même sur le plan défensif, il a fait du bon boulot. Et puis, même s’il ne sera crédité d’aucune passe décisive, son corner amène le premier but et c’est sur l’un de ses centres que Yobo marque contre son camp. 

BENZEMA (5) : Très franchement, jusqu’à la sortie de Giroud, ça ne vaut pas plus que le Gunner. Mais une fois replacé dans l’axe, c’est lui qui a sonné la charge avec ce duel perdu face à Enyeama et ce ballon dégagé sur la ligne par Moses. Et puis cette tête qui amène le corner sur lequel Pogba marque, c’est lui aussi. Le problème, c’est qu’il a encore ostensiblement montré qu’il ne voulait pas jouer à gauche. Incapacité à s’exprimer à ce poste ou caprice ? A Deschamps de trancher. En tout cas, ce n’était pas beau à voir pendant une heure.

GIROUD (2) : Totalement dépassé par les événements, lourd, emprunté, faible techniquement. A part repousser le ballon de la tête au premier poteau sur les corners nigérians, il n’a servi à rien. Pire : c’est au moment où il est sorti que l’EdF a pris une autre dimension. Un match à oublier, d’autant plus que son association avec Benzema - seulement trois ballons échangés entre les deux - était inexistante.

Et puis même s’il n’est pas « notable », Griezmann est à créditer d’une très bonne entrée. Beaucoup de fraîcheur, beaucoup de justesse, une belle frappe du gauche et puis, c’est lui qui oblige Yobo à faire un csc. Le lutin de la Real Sociedad a peut-être gagné sa place pour le quart de finale.

 

Pierrot

PS : Rendez-vous mardi à 12h30 pour le chat.