France-Brésil : l'analyse
Posté par Pierre Ménès le 27 Novembre 2017
Dominés dans tous les secteurs de jeu par un Brésil pourtant pas génial, les Bleus ont encore du boulot et ont finalement moins de certitudes que prévu. Heureusement, il reste quinze mois avant l’Euro…

Ce France-Brésil est pour moi une grande déception. En prendre trois à domicile face à ce Brésil-là me paraît être une véritable contre-performance. Honnêtement, je n’ai pas été impressionné par cette Seleçao assez floue sur le plan tactique, avec un seul vrai attaquant décalé sur le côté, à savoir Neymar. Concéder autant d’occasions face à une équipe qui, excepté le feu-follet du Barça, ne ressemblait pas vraiment à la Piste aux étoiles, ce n’est pas normal.

L’équipe de France a failli un peu dans tous les secteurs de jeu. A commencer par la défense. Mais doit-on vraiment s’en étonner quand trois des quatre défenseurs alignés ne sont pas titulaires dans leur club ? Alors quand c’est Varane, ça passe. Mais ajouter Sagna, Sakho et un Evra toujours fidèle à lui-même, c'était trop. Maintenant, je ne vais pas accabler non plus les quatre de derrière dans la mesure où le milieu de terrain des Bleus ne les a pas beaucoup aidés.

Schneiderlin, Matuidi et Sissoko n’ont jamais réussi à endiguer les vagues jaunes et à bloquer les échanges de passes entre Oscar, Neymar et Willian. L'équipe de France avait pourtant eu la chance d’ouvrir le score de la tête sur un corner de Valbuena bien coupé par Varane. Un but qui aurait d’ailleurs dû être celui du break pour les Bleus, si Benzema n’avait pas raté cette occasion monstrueuse de la tête. 

 

Moyen de montrer autre chose

Après cela, le jeu de l’EdF s’est liquéfié et je suis assez étonné que Deschamps n’ait pas fait de changements plus tôt. Sur la forme du moment, je pense que Kondogbia et Fekir auraient fait du bien sur une durée plus longue qu’un quart d’heure. Alors c’est sûr que, dans le grand livre de l’histoire des Bleus, une défaite en amical au Stade de France, même face au Brésil, tout le monde y survivra. 

Mais il n’empêche que j’attendais mieux de la part d'une équipe qui avait fait naître quelques espoirs depuis un an, surtout face à un Brésil convalescent. Certes, ce match était placé dans une période où les joueurs sont sans doute plus concernés par leurs échéances en club que par un match amical avec leur sélection. Mais un France-Brésil reste un match de prestige, même amical. Il y avait sûrement moyen de montrer autre chose.

Désormais, dans l’optique de l’Euro je pense qu’il serait bon de commencer à tenir compte du temps de jeu de certains joueurs. Sagna à City, Varane au Real et Sakho à Liverpool ne sont pas titulaires et manquaient clairement de rythme hier soir. Or, on ne peut pas faire l’économie d’une défense solide composée d’hommes en forme pour espérer remporter un grand tournoi. Clairement, il reste encore beaucoup de détails à régler d’ici l’Euro.

Deschamps avait choisi hier soir de faire confiance à ses hommes de base. On ne peut pas dire que ces derniers lui aient rendu la pareille. On va voir si les remplaçants sauront se montrer plus convaincants dimanche soir, à Geoffroy-Guichard.

Pierrot