Épatante Juve
Posté par Pierre Ménès le 27 Novembre 2017
Hier soir au Juventus Stadium, la Vieille Dame a surpris tout le monde en sortant un match de grande qualité face au Real Madrid. Si les coéquipiers de Cristiano Ronaldo ont réussi à marquer ce fameux but à l'extérieur, rien n'est joué dans cette demi-finale. On n'en attendait pas tant...

J'ai beau chercher, je ne vois pas quoi dire d'autre : hier soir, la Juve m'a épaté. Après les deux matchs sordides des Turinois contre Monaco au tour précédent, je ne m'attendais pas à ça. Je ne les pensais pas capables de hisser leur niveau de jeu de cette façon, surtout contre le Real Madrid.

Les hommes d'Allegri ont très rapidement marqué le match de leur empreinte. Dans les 10 premières minutes, ils se sont créés de nombreuses situations dangereuses. Cet enthousiasme et ce jeu vers l'avant ont d'ailleurs été récompensés par l'ouverture du score de Morata. Malheureusement pour eux, ils ont légèrement levé le pied avant le repos et Cristiano Ronaldo a marqué ce fameux but à l'extérieur, si important pour le match retour.

En seconde période, la Juve a été très nettement supérieure à son adversaire et c'est plutôt étonnant. Le penalty transformé par Tevez est une juste récompense. D'ailleurs, sur cette action, l'arbitre a fait preuve d'une grande mansuétude envers Carvajal, qu'il aurait pu expulser. Il existe, parait-il, une loi qui s'appelle la double peine. Alors même si tout le monde la trouve idiote, il faudra m'expliquer pourquoi on l'applique dans certains cas et pas dans d'autres. Si la règle est ridicule et qu'en plus elle est appliquée à géométrie variable, elle n'a plus aucun sens. 

 

La Vieille Dame a des ressources insoupçonnées

Pour en revenir à la rencontre, le contraste entre la Juve qui a affronté Monaco et celle qui a battu le Real est saisissant. Il est en grande partie dû aux joueurs, qui ont augmenté leur niveau de jeu de façon très impressionnante. Pirlo, égal à lui-même, Vidal ou encore Morata ont livré une très belle prestation. Tevez, qui avait failli sur la scène européenne la saison dernière, a apporté toute sa grinta et s'est battu comme un chien du début à la fin de la rencontre. Dans la liste des joueurs auteurs d'une excellente partie, je n'oublie pas Patrice Evra. L'international français a beaucoup apporté sur son côté gauche, notamment sur le plan offensif.

De son côté, le Real d'Ancelotti m'a globalement déçu. Au milieu de terrain, la position un peu hybride - pour ne pas dire bâtarde - de Sergio Ramos ne m'a pas convaincu. Il n'est pas question de critiquer sa prestation individuelle mais en étant un peu milieu, un peu troisième défenseur central et un peu arrière droit, c'est forcément compliqué de s'en sortir. Ce n'est pas évident de vouloir faire un triangle en étant tout seul...

Ses coéquipiers, à l'image d'un Gareth Bale totalement inexistant, n'ont pas été au niveau. Si Ronaldo a sauvé son match en inscrivant ce but capital, on l'a très peu vu sur l'ensemble de la partie. En plus d'un manque de rigueur dans le placement défensif au milieu, les Madrilènes n'ont pas eu beaucoup d'imagination offensivement. Il n'y a guère que dans le jeu aérien qu'ils se sont montrés dangereux, James touchant même la barre transversale sur une tête plongeante avant la mi-temps.

Alors évidemment, ce 2-1 ne compromet pas du tout les chances madrilènes à Bernabeu dans une semaine. Le match sera forcément tout autre. Seulement, la Juventus sera dans sa position de prédilection et on sait à quel point la Vieille Dame sait défendre. Ce premier acte, que je n'avais pas imaginé si excitant en terme de football, m'a beaucoup plu. Maintenant, place à l'autre choc, qui devrait être lui aussi fertile en football de bonne qualité. 

 

Pierrot