Du Lyon dans le texte
Posté par Pierre Ménès le 23 Octobre 2018

Je crois que ce soir, on a eu le symbole de ce qu’est jusqu’ici l’Olympique Lyonnais version 2018-2019 : une équipe capable de marquer trois buts avec rien et d’en encaisser trois sur des errances défensives incroyables. Et inadmissibles à ce niveau. Honnêtement, si Lyon avait fini par gagner ce match, j’aurais titré : « Lyon est béni ». Parce que sur l’ensemble de la rencontre, les Gones ont été dominés par une formation d’Hoffenheim qui elle, a un vrai fond de jeu. 

L’OL a souffert le martyre sur les côtés, surtout celui de Mendy qui a fait un match effroyable sur le plan défensif, bien mal aidé par Terrier il faut le dire aussi. Et pourtant, les joueurs de Génésio ont réussi à marquer trois fois. En grande partie grâce à leur meilleur joueur, le défenseur allemand Vogt, qui perd le ballon sur le premier but et se fait bouffer par Depay sur le troisième. Et qui en plus, rate une tête immanquable à l’orée des arrêts de jeu, juste avant que les Allemands n’égalisent finalement à 3-3. 

Comme bien des matchs de Lyon cette saison, celui-ci est assez compliqué à analyser. Les trois buts sont chanceux. Le premier avec cette relance stupide du gardien que Vogt perd devant Traoré, le second avec cette frappe de Ndombélé sur lequel Baumann n’est pas très net - même si la frappe est puissante - et le troisième sur lequel le même Baumann dévie le tir de Depay sur l’intérieur de son poteau. 

De l’autre côté, ils ont complètement subi le jeu de passes et la volonté perpétuelle d’Hoffenheim d’écarter sur les côtés et se sont fait transpercer par les flancs, les trois buts encaissés venant de centres. Même si le troisième but allemand semble entaché d’un léger hors-jeu, Lyon a trop subi et trop mal défendu dans ce match. Alors le résultat n’est pas si mauvais. Cinq points en ayant joué deux fois à l’extérieur, cela reste tout à fait correct et permet de croire encore à la qualification. Mais l’impression laissée est une fois de plus médiocre. 

Je pense qu’il y a de gros problèmes défensifs dans cette équipe, que Tousart joue beaucoup trop près de sa charnière et fait reculer tout le bloc, et surtout que le manque de vigilance et de hargne défensive de cette équipe, qu’on a déjà pu constater cette saison, se révélera tôt ou tard rédhibitoire. En attendant, avec un peu plus de rigueur, l’OL aurait pu remporter ce match malgré la domination allemande et prendre déjà une belle option sur la qualification. Espérons que ce soit pour le match retour…

Pierrot