Braquage à la stéphanoise
Posté par Pierre Ménès le 27 Novembre 2017
Nouvelle victoire à l’extérieur pour l’OM, qui devance désormais l’OL, battu à Geoffroy-Guichard dans le derby. Et pendant ce temps, Monaco a repris la deuxième place… Décidément , cette Ligue 1 2015-2016 est insondable.

Ce qu’il y a de bien avec ce championnat, c’est qu’en remportant un match tu peux gagner cinq ou six places places d’un coup. Regardez les Marseillais : après leur victoire à Caen, ils se retrouvent à 4 points du podium alors qu’en perdant en Normandie, ils se seraient retrouvés à 5 points du premier relégable. Et tout est comme ça en Ligue 1. Monaco, 11e après 11 journées, a repris hier la deuxième place à la faveur de sa victoire à Lorient, dans un match où les joueurs de la Principauté étaient totalement absents des débats pendant la première mi-temps. Pas un tir, rien. 

Les Merlus avaient plutôt la maîtrise du jeu mais sans Moukandjo ni Waris, c’est sûr qu’ils n’ont pas le même poids offensif. Après le repos, Lemar - certainement le meilleur Monégasque cette saison - puis Moutinho d’un joli coup-franc ont suffi au bonheur de l’ASM, dont on ne voit toujours pas le fil conducteur au fil des semaines mais qui prend des points et me semble être un candidat plus que sérieux au podium. Pour peu qu’elle commence à gagner plus souvent à domicile…

Après l’infâme bouillie de dimanche dernier face à Guingamp, l’OM a bien réagi face à une équipe de Caen qui, il faut bien le dire, est en très nette perte de vitesse depuis deux mois. Evidemment, le but injustement refusé à Bazile pour un hors-jeu imaginaire a changé la donne. Les Marseillais, qui se sont énormément plaints - à juste titre - de l’arbitrage la saison dernière, sont plutôt bien lotis cette saison. Derrière, Barrada s’est arraché pour donner un ballon à Batshuayi qui s’est lui-même arraché pour ouvrir le score. 

C’est ensuite Nkoudou qui a doublé la mise sur un service de Batshuayi. L’attaquant de poche est vraiment la trouvaille du recrutement olympien. On a critiqué à raison le mercato assez catastrophique de l’OM en oubliant que Nkoudou a été acheté à Nantes 1,5 M€ et que le garçon accumule les performances intéressantes tout en faisant beaucoup d’efforts. Et puis la nouveauté, c’est qu’il a désormais son pendant à droite avec Bouna Sarr, qui a marqué lui aussi et montré de belles choses. 

Søderlund adoubé

C’est donc un nouveau succès à l’extérieur pour Marseille mais on sait bien que ce n’est pas là que se situe le problème pour l’équipe de Michel. On va voir la semaine prochaine si l’OM parvient à remettre ça au grand stade de Lyon, dans un match qui sera capital pour les deux équipes. Capital parce que l’OL a perdu le derby à Geoffroy-Guichard, de façon assez incroyable. Et si les Lyonnais l’ont perdu, c’est globalement de leur faute car ils n’ont pas su concrétiser leur maîtrise globale, tactique et technique.

Côté lyonnais, toutes les stats sont au vert sur ce match, mais ils se sont heurtés trois fois à un Ruffier en état de grâce et puis Génésio a peut-être trop tardé à faire des changements offensifs en faisant entrer Valbuena à un quart d’heure de la fin et Kalulu puis Cornet beaucoup trop tard. Sainté n’a rien montré comme l’a reconnu avec beaucoup d’élégance et de lucidité Galtier. Mais au moins, les Verts ont retrouvé les vertus qu’on leur connaît depuis plusieurs saisons : l’abnégation, l’engagement physique, la combativité. 

Cela compense une faiblesse technique parfois pénible. Søderlund, auteur d’un match d’une médiocrité sans nom, a profité de l’erreur de Tolisso et du manque d’agressivité d’Umtiti pour offrir la but de la victoire et se faire immédiatement adouber par les supporters des Verts, de loin le meilleur acteur de ce derby qui n’a pas atteint des sommets. L’OL se retrouve 9e et jouera très certainement sa dernière chance d’accrocher le podium dimanche prochain lors de la réception de l’OM, qui le devance désormais à la différence de buts. Un Olympico qu’on espère plus passionnant et plus ouvert que ce derby globalement décevant. 

Pierrot