Riches, polyglottes et obsédés par la raclette : les clichés sur les Suisses sont-ils vrais ?
Posté par Création Documentaire
Confronter six pays européens aux stéréotypes auxquels on les associe et voir s’ils sont fondés, c’est la mission que s’est donné l’humoriste Paul Taylor dans les six épisodes de « Stéréotrip ». Ce coup-ci, c’est au tour de nos voisins helvétiques.

1. Les Suisses sont neutres
 

Oui, mais… Paul Taylor découvre que les Suisses ont tendance à privilégier le consensus et éviter de froisser qui que ce soit. Cependant, en matière de sport, nos voisins sont des supporters comme les autres, qui fanfaronnent et font la fête quand leur équipe gagne.

En revanche, « on ne change pas une équipe qui fait match nul. Ça, c’est très suisse ! »
 

2. Les Suisses sont riches et travaillent dans les banques
 

Tout est relatif. S’il n’y a « pas un James Bond qui n’ait son Suisse avec sa mallette », tous les citoyens ne sont pas banquiers (ils sont 7 % à travailler dans ce secteur), ni riches (7 % vivent sous le seuil de pauvreté).

Ce qui est vrai en revanche, c’est que le coût de la vie est exorbitant (mais les salaires suivent). Le café à Zurich est par exemple le plus cher du monde.
 

3. Les Suisses sont dingues de chocolat et de fromage
 

100 % vrai. Nos voisins raffolent du chocolat au lait, et encore plus du fromage. Cela relève carrément du soft power, selon l’humoriste Marina Rollman.

Paul se rend même à l’Electroclette, un festival d’electro et de raclette ! Et ne vous avisez surtout pas de parler de nos fromages français aux Suisses… 
 

4. Les Suisses sont toujours à l’heure

Plutôt vrai. Si un artiste qui fait un spectacle a trois minutes de retard, un technicien vient s’excuser auprès du public…

Une rigueur peut-être liée au calvinisme, ou tout simplement, à la tradition horlogère du pays. Comme le dit le vice-président de la société des transports publics : « Si vous voulez vendre toutes ces montres, vous avez intérêt à être ponctuel ! » 
 

5. Les Suisses parlent plein de langues
 

Vrai. Le pays a quatre langues nationales : le suisse allemand, le français, l’italien et le romanche. Si les Suisses sont souvent polyglottes, ce n’est pas pour autant évident de communiquer entre eux, et ça les oblige à trouver des compromis.

Comme le souligne le sociologue Jean Ziegler : « La Suisse est porteuse de l’utopie de la coexistence, dans cette Europe où le racisme et la xénophobie remontent à la surface. » Et comme le résume Paul : « C’est toute l’Europe dans un pays ! »
 

Stereotrip, Création Décalée, 6 épisodes de 45 minutes, à voir sur CANAL+ Décalé et myCANAL.