Rencontre avec Baptiste Lecaplain, le producteur déjanté de Pitch

Posté par Création Décalée le 25 Février 2019
Dans la shortcom Pitch (à découvrir dès maintenant), le comédien incarne Lionel Planche, un producteur incorrect, mégalo et fantasque, aux côtés de toute une galerie d’invités surprenants.

Avec Pitch, tu as cherché à te payer le milieu du cinéma français, c’est ça ?
 

Haha, non, pas du tout ! Ça faisait des années qu’Arielle Saracco (directrice de la Création Originale de CANAL+) me demandait de penser à un programme court et je lui disais toujours non, car je n’avais pas d’idée.

Mais à un moment, j’y ai sérieusement réfléchi. Le personnage que j’aurais le plus aimé jouer, c’est le producteur qu’incarne Tom Cruise dans Tonnerre sous les tropiques. Avec Xavier Maingon (co-auteur et réalisateur de Pitch), on est fans de Tom Cruise, et c’est ce rôle qui nous a inspiré Pitch.

Je trouve ça drôle d’incarner quelqu’un qui pense avoir du pouvoir alors qu’en fait, il n’en a aucun. Lionel Planche est un mec très fragile.  

C’est Jeanne Arènes, une comédienne de théâtre, qui joue Chantal, la secrétaire. Vous vous connaissiez ?
 

Je l’avais vue dans la pièce Intra Muros d’Alexis Michalik, où elle était incroyable. Quand on a fait des essais, ce choix a été une évidence. Un vrai coup de foudre.

J’ai regretté qu’elle n’ait pas davantage de place dans la série, donc j’ai écrit un épisode pour elle, où elle me pitche Titanic.
 

Tu en connais beaucoup dans la réalité, des Lionel Planche ? Est-ce qu’ils t’ont inspiré ?
 

Il y en a un, oui . On lui a envoyé la série, il s’est un peu reconnu dedans… Je ne dirai pas son nom, mais oui, on s’est un peu inspirés de quelqu’un.
 

Pitch fait intervenir de nombreux invités, qui jouent parfois leur propre rôle, de Lorànt Deutsch à Bernard Minet. Une manière de faire entrer la réalité dans la fiction ?
 

Oui, je trouve le name-dropping très intéressant. Notamment dans les films de Judd Apatow, car ça marque une époque, ça amène plus de réalité aux personnages.

Mais il ne faut pas que ce soit gratuit, il faut que ça appuie le propos. Fracasser Lorànt Deutsch sur une vanne, puis l’appeler et lui demander de venir à la fin pour la désamorcer, je trouve ça cool.

Les Anglais et les Américains, lors des Oscars ou des Golden Globes, se fichent de tout le monde, et les gens concernés sont dans la salle et ça les fait rire. À chaque fois, on se dit : « Ah, ce serait bien qu’on le fasse aussi en France », et puis on n’ose pas… Alors qu’on devrait, les gens ont de l’humour.
 

De Vianney à Guillaume Canet en passant par Abdellatif Kechiche, tout le monde en prend pour son grade. Vous êtes-vous imposé des limites ?
 

Oui : ne pas tirer sur des ambulances ou des gens dans la tourmente. J’espère que les personnes vannées ne vont pas mal le prendre, c’était juste pour servir le sketch. On fait vraiment ça pour la blague, et rien d’autre.
 

Pitch, une Création Décalée CANAL+ en 15 épisodes de 3 min, le dimanche en clair à 13h50 sur CANAL+ puis sur myCANAL.