De Nous Deux à Roman Foto, l’improbable saga du roman-photo

Souvent moqué, toujours vivant (comme le prouve la mini-série Roman Foto !), le roman-photo en a vu de toutes les couleurs.
Posté par Olympe Meissonnier

C’est un art mineur et pourtant, c’est l’un des succès éditoriaux majeurs du XXe siècle. Né en 1947 en Italie, ce mix entre BD et cinéma a tout de suite su séduire un public avide d’histoires sentimentales. 
 

Chaque semaine, des magazines comme Grand Hôtel produisaient à la chaîne des récits mettant en scène des héroïnes romantiques et courageuses, incarnées par des actrices comme Sophia Loren…

De quoi s’identifier et surtout rêver, pour les jeunes femmes d’après-guerre. Certaines productions, proches du néo-réalisme italien, sont d’une qualité remarquable.
 

Pendant 20 ans, ces revues s’écoulent comme des petits pains. Le phénomène, qui coïncide avec l’avènement de la société de consommation, traverse les frontières.

En France, il fait les beaux jours de Nous Deux, qui tire à 1,5 million d’exemplaires. Dans les années 60, un Français sur trois lit des romans-photos ! Les stars yé-yés, comme Johnny, se prêtent au jeu. 
 

Mais ce genre réputé gnan-gnan (alors qu’il montre des histoires assez trash, entre machisme et émancipation féminine) a mauvaise presse.« Nous Deux est plus obscène que Sade », écrira Roland Barthes…

« Haï par les intellectuels communistes autant que par les chrétiens » selon Frédérique Deschamps, commissaire d’une exposition sur le sujet au Mucem en 2017, le roman-photo tombe en désuétude dans les années 70. 
 

Pour mieux renaître… Dans la presse satirique (Hara-Kiri, Charlie Hebdo, etc.), le professeur Choron, Gotlib ou Léandri s’en donnent à cœur joie dans le détournement érotico-parodique.

Ils ne sont pas les seuls. Les pornographes s’emparent du roman-photo, mais aussi les situationnistes emmenés par Guy Debord, les poètes d’avant-garde, des artistes comme Sophie Calle ou des cinéastes comme Chris Marker, avec son chef-d’œuvre poético-SF La Jetée
 

Aujourd’hui, avec la mini-série Roman Foto, qui dépeint la vie d’un espace de coworking sous forme de roman-photo augmenté, le collectif Inernet a donné un sérieux coup de frais au genre. Tout en gardant une réalisation très artisanale… Comme il y a 70 ans !
 

Roman Foto, une Création Décalée CANAL+ en 12 épisodes de 4 min, le dimanche à 20h50 sur CANAL+ Décalé et sur myCANAL.