Yvan Bourgnon, 47 ans, dernier aventurier du monde moderne

Le documentaire « Deux frères en solitaire » (à découvrir à partir du 3 novembre sur Canal+ Sport) part sur les traces de deux skippers exceptionnels : le regretté Laurent Bourgnon, disparu en mer en 2015, et son cadet Yvan Bourgnon. Un prodige de la voile lui aussi, et un fonceur qui n’a pas peur de se lancer dans les défis les plus dangereux. Portrait.
Posté par Olympe Meissonnier

Une vraie famille de casse-cous… Quand leurs camarades regardaient Scooby-Doo à la télé, les petits Bourgnon, eux, vivaient déjà des aventures extraordinaires. Leurs parents, boulangers dans le Jura suisse, ont tout plaqué pour se lancer dans un tour de monde en voilier, alors qu’ils n’y connaissaient rien !

Yvan a 8 ans. C’est une révélation. Quelques années plus tard, il décide de vivre sa passion, comme son aîné. En 1997, avec son frère, le spécialiste des multicoques remporte la Transat Jacques Vabre. Dès lors, il enchaîne les victoires. 

Mais aussi les défis les plus dangereux…  En 2002, alors qu’il est en tête de la Route du Rhum, son bateau chavire. Yvan Bourgnon reste cinq jours à bord, à l’envers, refusant les secours, pour ne pas abandonner son trimaran !

En 2012, après avoir réussi à traverser la Méditerranée en catamaran de sport, cette tête brûlée passe le Cap Horn sur le même type d’embarcation, sans assistance ni escale.

Ensuite, toujours à bord de sa « Louloutte » (son catamaran non habitable), l’intrépide marin boucle un projet « impossible » selon ses pairs, dans des conditions dantesques : un tour du monde à l'ancienne, sans GPS, avec des sextants et cartes. Au cours duquel il a surmonté les pires difficultés : océans les plus dangereux, défection de son compère, destruction de son bateau, rencontre avec des pirates, maladies… 
 

Malheureusement, une épreuve bien plus douloureuse l’attend. En juin 2015, au large de la Polynésie, son frère, parti plonger, disparaît. Le skipper, très affecté, sombre. Puis reprend pied, petit à petit, repartant naviguer.

En 2017, il s’attaque aux eaux glacées du Nord, et c’est plus proche de Moby Dick que de La croisière s’amuse. Le Franco-Suisse slalome entre les icebergs, fait face aux ours polaires, perd 10 kilos, reste coincé dans la glace,frôle la mort à plusieurs reprises. 7 500 km plus tard, il arrive enfin au Groenland, achevant une fois de plus un exploit inédit. 
 

Aujourd’hui, à 47 ans, le navigateur s’est lancé un nouveau pari, celui de la protection de l’environnement avec son association The Sea Cleaners. Sans abandonner ses challenges : il veut être le premier à réaliser un tour du monde « à l’envers », contre vents et courants… Un pari à l’image de sa carrière et de sa vie : un peu fou, à contre-courant et avec le goût de la liberté absolue.
 

Deux frères en solitaire, Création documentaire, 52 minutes, diffusion le 3 novembre sur CANAL+ Sport et sur myCANAL.