Ready to Fly : l’incroyable histoire des skieuses dont les JO ne voulaient pas

Le documentaire Ready to Fly montre comment la championne de saut à ski Lindsey Van et ses collègues américaines ont eu le courage de se battre pour avoir le droit de concourir aux Jeux olympiques, en tant que femmes.

« Je veux aller aux Jeux olympiques. » C’est ce que martèle Lindsey Van depuis qu’elle est haute comme trois pommes.

Cette Américaine née en 1984 est tombée dans la marmite du saut à ski quand elle était petite, à 11 ans, en voyant le champion Alf Engen décoller dans les airs.

Dès lors, elle fera tout pour y arriver, s’entraînant sans relâche chez elle, dans l’Utah. « Elle ne se rendait pas compte qu’elle était la seule fille de son club », raconte son père. 
 

Cette petite fille intrépide en combinaison pastel qui file à toute vitesse le long de tremplins vertigineux attire vite l’attention de la presse sportive, qui en fait sa coqueluche dans les années 90.

La championne en devenir grandit et multiplie les compétitions internationales, avant d’être stoppée net par un antique plafond de verre, se rendant compte que les femmes n’ont pas le droit de concourir aux Jeux olympiques en saut à ski… 
 

Selon le Comité international olympique, la discipline n’est pas assez développée.

« Et sans JO, pas de sponsors et sans sponsors, pas de sport » rappelle Lindsey Van, qui dort dans des chambres miteuses avec ses collègues femmes durant les compétitions, tandis que leurs homologues masculins sont logés dans des hôtels luxueux.
 

Historiquement, malgré les exploits de figures comme « la comtesse volante » Paula von Lamberg en 1911, on n’a jamais aimé voir les femmes dans cette discipline accusée de provoquer l’infertilité.

Plus de cent ans plus tard, rien n’a changé. « Ce n’est pas approprié d’un point de vue médical pour les dames. » Si c’est le président de la Fédération internationale de ski, Gian-Franco Kasper, qui le dit… 
 

Avec ses camarades et sa famille, la toute jeune championne se lance alors dans un éreintant combat pour la reconnaissance de ce sport, que l’on suit pas à pas dans l’émouvant Ready to Fly.

En organisant le lobbying, trouvant des soutiens, alertant les médias mais surtout, en intentant un procès au comité organisateur des JO d’hiver de Vancouver de 2010.

Une lutte qui en a inspiré plus d’une à travers le monde, et a tracé la voie pour les autres. Le tout, à quasiment 100 km/h… 
 

Ready to Fly, un tremplin pour les J.O., Documentaire de William A. Kerig, sur Planète+.