Qui es-tu Topas, jeune espoir du rap et du football ?

Le cinquantième documentaire Sport Reporter, à voir dès le 19 mars sur CANAL+ Sport et le 24 mars sur CANAL+, sera consacré aux liens entre football et rap. Avec un personnage à la croisée de ces deux mondes : Topas, joueur du Red Star et étoile montante du rap.
Posté par Création Documentaire

Il y a quelques jours à peine, il sortait sa première mixtape, Morts Ils Sont. Hamidou Sene, alias Topas, 20 ans, joue sous les couleurs du Red Star FC de Saint-Ouen en Seine-Saint-Denis (actuellement en Ligue 2).

Meilleur buteur de la réserve, l’enfant du quartier des 3000, à Aulnay-sous-Bois, a commencé à jouer à Villepinte puis Aulnay avant de rejoindre le Red Star. 
 

S’il prend son rôle de footballeur très au sérieux, quand il n’est pas sur le terrain (« c’est un joueur qui nous amène toujours de la fantaisie dans son jeu, comme un artiste », dit de lui son entraîneur), il passe son temps dans les studios.

Car Topas veut mener de front carrière de footballeur et de rappeur. Même s’il l’admet : il a déjà plus de succès dans le rap que dans le foot.
 

Tout est parti d’un clip posté sur YouTube fin 2017, « En brrr ».

Dans cette vidéo à la réalisation léchée, crête courte sur la tête et vêtu d’un survêtement, juché sur un panier de basket ou esquissant quelques dribbles avec les petits du quartier, l’Aulnaysien rappe sur un gimmick Afrotrap entêtant à propos de… foot.

« J’ai toujours accepté la critique / Pour avoir la patte droite à Rakitic » ; « Titulaire sur le terrain je tire les pénos les freekicks /  De ma génération j’suis la pépite. » Jackpot : les compteurs commencent à s’emballer. 
 

En mars 2018, MHD fait de lui la première signature de son label Nenso Music. Depuis, la vidéo a cumulé 3 millions de vues. Mais Topas garde la tête sur les épaules.

C’est un bosseur assidu, humble et appliqué, qui ne veut rien d’autre que « cé-per » , se tient à l’écart des excès, et peaufine ses textes et productions pendant des heures. « Quand j’écris un morceau, je ne fais rien au hasard. » 
 

Dans Sport Reporter, on le voit dans sa loge se préparer à assurer une première partie comme un pro. « C’est comme un match de foot. La scène, c’est la vérité », lâche-t-il avant d’entrer en piste et d’assurer.

Et après le concert ? « Une série et au lit. » Une attitude sportive qui devrait peut-être inspirer certains de ses collègues, plus habitués aux frasques qu’à un mode de vie sain… 
 

Sport reporter : foot et rap, nés sous la même étoile, un Documentaire Sport Reporter, dès le 19 mars sur CANAL+ Sport et la 24 mars sur CANAL+.