Combattants : pourquoi le MMA est-il illégal en France ?
Dans le documentaire Combattants, on suit le quotidien de Morgane Ribout, Karl Amoussou, des frères Taylor et de Damien Lapilus, tous pratiquants de "Mixed Martial Arts". Une discipline décriée qui n’est pas la bienvenue dans l’Hexagone. En attendant la diffusion le 14 octobre, on vous explique pourquoi.
Posté par Création Documentaire

1. Parce qu’il a mauvaise presse. Coups bas et ultra-violence : le MMA traîne une mauvaise image. En France, ses amateurs (qui ont le droit de s’entraîner mais pas de combattre) sont vus comme des fous furieux sans foi ni loi. Il faut dire que ses pratiquants ne sont pas forcément des enfants de chœur. Début octobre à Las Vegas, un combat de l’Ultimate Fighting Championship (UFC), la plus grande ligue de la discipline, a tourné à la bagarre générale, encouragée par le champion Khabib Nurmagomedov… 

2. Parce que c’est quand même bien brutal. Certes, on n’a pas le droit de faire tout et n’importe quoi, mais le MMA (qui mêle jiu-jitsu, boxe thaï ou lutte) est une discipline ultra-violente qui descend en partie du pancrace antique, un sport de combat grec où quasiment tous les coups étaient permis. Dans Combattants, cet aspect violent est d’ailleurs montré sans fard. Bref, même si le MMA fait beaucoup moins de morts que la boxe anglaise par exemple, ce n’est pas du flan pour autant.

3. Parce que les lobbies défendent leur pré carré ? Les pro-MMA pensent que si le ministère des Sports ne veut pas légaliser la sulfureuse discipline, c’est en grande partie dû au lobbying des fédérations des autres arts martiaux, qui craindraient une fuite de leurs licenciés tentés par l’aventure du MMA. Par exemple, la Fédération française de judo bataille depuis des années contre le MMA, qu’elle considère comme un concurrent indésirable. Celle-ci n’hésite d’ailleurs pas à dézinguer son ennemi juré dans les médias.

4. Parce que l’État est frileux. C’est une patate chaude que se repassent les gouvernements successifs. L’interdiction du MMA dans l’Hexagone, qui compterait entre 30 000 et 50 000 adeptes, est presque une exception au niveau mondial. Ici, on a tendance à penser qu'il porte atteinte à la dignité humaine. Légalisera, légalisera pas ? Certains gouvernements ne voulaient pas en entendre parler, d’autres se sont montrés plus ouverts. L’arrivée de Laura Flessel au ministère des Sports devait changer la donne. Mais elle a démissionné… Cependant, la création d’un observatoire du MMA, dont un rapport est attendu incessamment, devrait faire bouger les choses. Et on pourrait suivre les combats de Morgane, Karl, Taylor et Damien à la télévision…

Combattants, une Création Documentaire CANAL+ à décourvir dès le 14 octobre sur CANAL+ et à la demande sur myCANAL.