Qui es-tu Benjamin Lavernhe, le « Dents de Castor » de Mouche ?

Affublé d’une prothèse dentaire du plus bel effet, le sociétaire de la Comédie-Française joue l’un des amoureux de Camille Cottin dans Mouche, à découvrir sur CANAL+.

Derrière le personnage de « Dents de castor » gauche et un peu timoré de Mouche se cache un vrai pro de la comédie.

Benjamin Lavernhe nous l’a encore prouvé dans la série courte Un entretien (dont la deuxième saison est récemment sortie), dans lequel il tient le premier rôle : celui d’un directeur des ressources humaines complètement névrosé, sur lequel on n’aimerait pas vraiment tomber en entretien d’embauche. Mais qui nous fait beaucoup rire, vu de l’extérieur.
 

Que Benjamin Lavernhe soit drôle, cela ne date pas d’hier. Déjà en classe de 4e, alors que le cinéma le fait rêver, il joue du Molière au théâtre devant ses petits camarades (La Jalousie du Barbouillé).

Ensuite, l’élève appliqué déménage de Poitiers à Paris. Hypokhâgne, fac d’histoire, Institut français de presse : son parcours est très studieux, mais la comédie le démange.

Il rejoint alors le Cours Florent, puis le Conservatoire national supérieur d’art dramatique. Et dans la foulée, tourne le dos au journalisme pour foncer tout droit dans le Roméo et Juliette d’Olivier Py.
 

En 2012, l’acteur intègre « la voie royale » : la Comédie-Française. Ce bosseur acharné, qui « travaille dur », en sera nommé sociétaire sept ans plus tard, en janvier 2019.

Là, il peut montrer toute l’étendue de son talent, jouant aussi bien du Corneille que du Tchekhov ou même du cabaret. Ce qui ne l’empêche pas de faire ses premiers pas au cinéma.

C’est avec la comédie Radiostars de Romain Levy (2012) qu’il commence sa carrière sur le grand écran. 
 

Mais c’est véritablement en 2017 qu’il se fait remarquer dans Le Sens de la fête d’Éric Toledano et Olivier Nakache, parfaitement imbuvable dans son rôle de marié tête à claques qui a la folie des grandeurs et met le pauvre animateur (Gilles Lellouche) plus bas que terre.

Un rôle qui lui vaudra une nomination au César du meilleur espoir masculin. 
 

Dans Mouche, il est bien plus sympathique. Malgré son impressionnante dentition, le jeune homme qu’il incarne entend bien… croquer la vie à pleines dents.

N’hésitant pas à draguer Mouche avec son style au naturel désarmant (blagues douteuses comprises), il est capable de rester aimable, enthousiaste et fidèle à ses principes en toutes circonstances.

Un rôle de gendre idéal ? C’est à vérifier très bientôt.  
 

Mouche, Création Originale, six épisodes de 30 min, disponibles sur CANAL+.
Toutes les informations sur la page https://www.mycanal.fr/series/mouche