Qu’est-ce qui se cache derrière le drôle de nom de Vernon Subutex ?

Vernon Subutex, dont on pourra bientôt découvrir l’histoire en série sur CANAL+, a un nom très particulier. Explications.

Johnny Rotten et Sid Vicious des Sex Pistols (respectivement « pourri » et « vicieux »), Jello Biafra des Dead Kennedys (comme le Jello-O, le dessert américain fluorescent, et le Biafra, qui traversa une grande famine), Marilyn Manson, du nom de Marilyn Monroe et du gourou criminel Charles Manson…

Les chanteurs rock ont toujours eu un appétit certain pour la provocation, qui s’est naturellement retrouvé dans le choix de leur nom de scène. Notre disquaire déchu s’inscrit dans cette tradition, lui qui est doté, comme un artiste, d’un nom qui en jette. 
 

Ce sera Vernon Subutex. Un pseudonyme qu’a utilisé Virginie Despentes pour s’inscrire sur Facebook, avec lequel elle a décidé de baptiser son personnage.

Le Subutex, c’est le nom commercial d’un médicament utilisé comme substitutif à l’héroïne et à d’autres opiacés. Contenant une substance proche de la morphine, la buprénorphine, ce puissant antalgique aide à supprimer les symptômes du manque.

Mais il est aussi utilisé par une population de « primo-consommateurs », c’est-à-dire non-héroïnomanes…
 

Quant à Vernon, accolé à « Subutex », ce prénom extrêmement rare en France (moins de 15 depuis 1950 selon l’INSEE), qui viendrait du latin vernus (printanier), fait tout de suite penser à Vernon Sullivan, l’écrivain américain imaginé par Boris Vian en 1946.

C’est avec ce pseudo « jazzique et exotique à souhait » selon Marc Lapprand, spécialiste de Boris Vian, que le sulfureux écrivain touche-à-tout a signé son brûlot J’irai cracher sur vos tombes (prétendant qu’il n’en était que le traducteur). 
 

Un roman policier cru et violent qui fera scandale et sera un best-seller en France en 1947. Et un canular qui lui vaudra quand même un procès retentissant…

Pourtant, Virginie Despentes affirme qu’il s’agit d’un hasard et qu’il n’y a pas de lien entre les deux Vernon. Il en demeure que Vernon Subutex porte un nom doublement transgressif, aux allures de héros SF vrombissant.

À moins qu’avec ce prénom printanier, il n’affirme sa jeunesse éternelle et annonce qu’il saura se renouveler au moment venu ?
 

Vernon Subutex : https://www.mycanal.fr/series/vernon-subutex 

Une Création Originale CANAL+ en 9 épisodes de 30 minutes. Toute la saison est disponible dès le 8 avril en exclusivité sur CANAL+ et en intégralité sur myCANAL.