Mouche : foirer toutes ses relations, mode d’emploi

La Parisienne incarnée par Camille Cottin dans la nouvelle Création Originale déjà disponible sur CANAL+ a bien du mal avec son entourage : dès que quelque chose peut aller mal, ça va mal.

C’est presque un anti-manuel de savoir-vivre, de séduction et de vie en général que nous offre Mouche au fil des six épisodes la Création Originale du même nom, adaptée d’après Fleabag de Phoebe Waller-Bridge.

Car la jeune femme cynique interprétée par Camille Cottin, qui refuse farouchement de grandir, a le chic pour dire ce qu’il ne faut pas et se mettre tout le monde à dos. Mais pas par maladresse : il s’agit plutôt ici presque d’un auto-sabotage en règle.
 

Avec la famille d’abord, ce n’est pas la joie. Depuis la mort de sa mère, emportée par un cancer, celle-ci a volé en éclats.

Mouche entretient des rapports laborieux avec son père (Didier Flamand), qui lui non plus n’y met pas du sien, se réfugiant toujours dans sa lâcheté. Et que dire de son odieuse marraine (Anne Dorval) ?

Mouche, en vilain petit canard, prend le couple à rebrousse-poil, donnant à fond dans la provocation sous toutes ses formes, affrontant sa belle-mère dans de saignantes joutes verbales. Pas vraiment une bonne idée. 
 

Elle ne fait finalement pas autre chose avec sa sœur Louise (Suliane Brahim), qu’elle ne cesse d’asticoter, au sein d’une relation passive-agressive qui ne manque pas de piquant.

Les deux femmes, qui se regardent en chiens de faïence, ne parviennent pas à s’entendre et encore moins à se réconforter.

Pour cela, il faudrait abandonner son humour noir cinq minutes – ce dont Mouche est totalement incapable. Mieux vaut continuer à lui piquer ses fringues et à se ficher d’elle.
 

Personnage pétri de contradictions et perdu, cette chef d’entreprise en quasi-faillite est encore plus ambivalente avec les hommes, n’arrivant jamais à se décider.

Jusqu’à rendre chèvre son ex-amoureux Adrien (Pierre Deladonchamps), qu’elle tourmente sans arrêt, ou ses différents prétendants ou amants, en face desquels elle a du mal à s’affirmer (à commencer par Stanley Weber).

Les abreuvant de faux espoirs ou au contraire, les laissant faire n’importe quoi. 

Il n’y avait finalement guère qu’avec Nini, sa meilleure amie (India Hair), que Mouche s’entendait bien, mais celle-ci vient de mourir.

Vous trouviez la vie compliquée, et les relations humaines encore plus ? Attendez de voir celles de Mouche…
 

Mouche, Création Originale, six épisodes de 30 min, disponibles sur CANAL+.  
Toutes les informations sur la page https://www.mycanal.fr/series/mouche