Malotru, le casse-pieds dont la DGSE ne peut pas se passer

L’indispensable Guillaume Debailly du Bureau des Légendes peut faire ce qu’il veut (même être un agent double), la DGSE le réintégrera toujours. À moins que…

Guillaume Debailly (Mathieu Kassovitz), incontrôlable tête brûlée, n’est pas vraiment en odeur de sainteté à la DGSE dans la saison 4 du Bureau des légendes.

Réfugié à Moscou, il se fait tout petit. Mais bien qu’absent de « Mortier », l’ombre de l’indomptable agent plane toujours sur le Bureau. Son fantôme semble même hanter tout le monde…

JJA (Mathieu Amalric) en est d’ailleurs persuadé : Malotru a vampirisé le service entier. 
 

Le nouveau directeur de la sécurité interne veut ni plus ni moins que sa tête sur un plateau. Son enquête doit mettre en évidence « l’emprise » que l’agent aurait eue (et aurait encore) sur ses collègues.

Lesquels semblent partagés. S’il est vu comme un traître car il travaillé en sous-main pour les Américains, il est néanmoins « un traître utile » selon Marie-Jeanne Duthilleul (Florence Loiret-Caille).

Le Bureau le sait bien : quoi que borderline, Debailly n’en est pas moins un excellent agent dont il serait dommage de se priver.
 

La chef va d’ailleurs se démener pour qu’il rentre à bon port à Paris, quand d’autres l’auraient volontiers laissé se débrouiller.

Ce n’est pas la première fois que la DGSE cherche à récupérer un Malotru en mauvaise posture. Déjà dans la saison 3, alors qu’il était détenu par Daesh, « la centrale » s’interrogeait : fallait-il sauver le soldat Debailly ou le laisser sur place, ce qui règlerait bien des problèmes ?

Les réunions en salles de crise et les pénibles négociations avec la CIA pour le tirer d’affaire montrent son importance… 
 

Car la DGSE finit toujours par réintégrer Malotru, quoi qu’il ait fait. « On ne peut pas vous réintégrer Guillaume, la confiance a été rompue », lui lance Moule à gaufres (Gilles Cohen) en saison 2, avant de chanter ses louanges et de lui demander de faire le sale boulot (en l’occurrence : retrouver le bourreau de Raymond Sisteron).

Bien pratique d’avoir Malotru sous la main pour accomplir ce genre de tâches.
 

Mais l’inflexible JJA ne compte pas manger de ce pain-là.

Le pouvoir de séduction de l’agent n’a pas de prise sur lui. Pire, sachant Malotru très efficace, celui-ci l’envoie en mission dont il espère qu’il ne reviendra jamais…

Et même si c’était le cas, avec JJA dans les parages, Debailly aurait-il encore sa place à la DGSE ?
 

Le Bureau des légendes, saison 5, Création Originale, prochainement sur CANAL+.