Le tournage de la série ZERO ZERO ZERO sur les rails
Posté par Création Originale le 9 Juillet 2018
Actuellement en tournage, la série ZERO ZERO ZERO promet une épopée obscure sur les routes du narco-capitalisme mondial.

A la manœuvre de cette coproduction internationale, l’équipe est composée de Leonardo Fasoli, Stefano Bises, Roberto Saviano et Stefano Sollima, également réalisateur. Si cette équipe vous est familière, c’est grâce à l’énorme succès de la série GOMORRA, relatant le quotidien d’un clan mafieux aux abords de la banlieue napolitaine. Ici encore, l’intrigue débute au cœur de l’Italie : au cœur d’un petit village traditionnel, le patriarche Don Damiano Calabra orchestre avec sa famille une livraison monumentale de plus de 5000 kg de cocaïne, de l’Amérique du Sud vers l’Europe. Une entreprise qui va s’avérer plus délicate que prévue. L’énigmatique titre ZERO ZERO ZERO fait ainsi référence aux classifications de farines italiennes, la 00 étant la plus fine et la plus pure…Une qualité qui n’est pas sans rappeler celle de la cocaïne à livrer.

Avec l’ambition d’un fort réalisme, la série abordera les conséquences internationales du narco-capitalisme, avec la même patte sombre et contemporaine que GOMORRA. L’écrivain Roberto Saviano (toujours sous protection policière), dépeint en effet la violence et le rôle des pays étrangers dans cette globalisation du trafic de drogue.

Le tournage a commencé à La Nouvelle Orléans et ira jusqu’au Mexique, en Italie et dans plusieurs pays d’Afrique, mobilisant 6 langues différentes (anglais, espagnol, italien, français, wolof et arabe). Le casting est lui aussi international puisque l’on retrouvera la britannique Andrea Riseborough (THE DEATH OF STALIN, BATTLE OF THE SEXES), l’américain Dane Dehaan (VALERIAN AND THE CITY OF A THOUSAND PLANETS, THE AMAZING SPIDERMAN 2), l’irlandais Gabriel Byrne (IN TREATMENT, THE USUAL SUSPECTS) ou encore le français Tchéky Karyo (LES LYONNAIS, NIKITA).

Rendez-vous en 2019.

Création Originale
zero zero zero
gomorra
Roberto Saviano
Leonardo Fasoli
Andrea Riseborough
mafia
cocaïne
traffic