La Guerre des mondes : une source inépuisable d'inspiration

En attendant la diffusion de la nouvelle Création Originale de CANAL+ adaptée du roman d'H.G. Wells, voici un petit retour sur le roman culte et son héritage qui ont définitivement façonné la science-fiction moderne.

La matrice de la science fiction. Publié en 1898, La Guerre des mondes érige un univers inédit à l'époque victorienne. Si le roman fait écho à la démesure de l’impérialisme anglais sur le peuple américain, il va surtout développer un imaginaire collectif peuplé d’extraterrestres. Aux origines même de la science-fiction et critique acerbe du colonialisme britannique, le chef d’œuvre de H.G. Wells imprègne encore aujourd’hui tout un pan de la culture populaire.

D'Orson Welles à Spielberg. Avant le cinéma, la radio s’empare du récit via notamment un feuilleton mémorable qui provoque, selon la légende, un vent de panique à travers les Etats-Unis en 1938. Toute la puissance de cette fiction est alors mise en lumière par les talents de narrateur du cinéaste Orson Welles sur les ondes du réseau CBS.

Si les aliens de H.G. Wells n’envahissent pas encore nos rues, ils occupent dès la fin de la Seconde guerre mondiale les pages des comics et bandes dessinées (de Edgar P. Jacobs à Alan Moore) puis le petit et le grand écran (première adaptation en 1953 par Byron Haskin).

On retient particulièrement La Guerre des mondes de Steven Spielberg sorti en 2005 avec Tom Cruise. Un bel équilibre entre scènes spectaculaires et réflexion sur la famille rendait hommage à la plume de Wells déjà cité par le réalisateur dans Rencontres du troisième type puis E.T. l’extraterrestre.

L’influence de La Guerre des mondes sur le 7e art et la télévision n’est pas près de s’essouffler, qu’elle soit littérale (la série War of the Worlds dans les années 1980 puis Independence Day), ultra stylisée (Le Jour où la Terre s’arrêta de Robert Wise) ou décalée comme dans le burlesque Mars Attacks! de Tim Burton au milieu des années 1990.

Dans un contexte mondial incertain, une nouvelle adaptation du roman pourrait en offrir une vision étonnante et riche en questionnements actuels. C’est le défi relevé par Howard Overman (The Misfits) aux commandes de la toute première Création Originale de science-fiction de CANAL+ diffusée prochainement.