Calypso Valois, la chanteuse qui va cannibaliser Vernon Subutex

Entre musique et cinéma, la nouvelle étoile montante de la pop classieuse a une belle carrière devant elle. Dans Vernon Subutex, elle incarne Lydia Bazooka.

Ses chansons s’appellent « Supraviolence » ou « Cannibales », et elle évoque crûment l’amour, la mort, le désir, la vengeance, les passions. Avec des clips gore et érotiques (photo ci-dessous) dans lesquels on s’attrape dans les ascenseurs, on se met de grandes claques ou on se crucifie.

Sa pop romantique orchestrale à la française, bien au-dessus de la mêlée, doit autant à la fantaisie des premiers Mylène Farmer qu’aux envolées psychédéliques de Forever Pavot, qu'à la malice de Daho (son parrain), ou à la sensualité ténébreuse de Lescop.

Pourtant, longtemps, cette autodidacte passionnée de classique et de Chopin, qui a commencé le piano « à 5-6 ans », ne s’est pas autorisée à faire de la musique.

Peut-être par « esprit de contradiction » et parce qu'elle « n’aime pas les évidences ». Car l’artiste vient d’une lignée pop qui a de quoi intimider : elle est la fille d’Elli et Jacno.
 

Mais elle n’est pas pour autant mêlée à la vie artistique de ses parents, et découvre la musique de son côté, d’abord dans le duo Cinéma, qui périclite assez rapidement.

Encouragée par Étienne Daho, Calypso Valois (un nom de scène emprunté à sa grand-mère), décide de continuer en solo. Bien lui en a pris.

Son premier album paru à l'automne 2017, Cannibale, aussi envoûtant que piquant, retourne les critiques. Sa carrière musicale ne fait que commencer… 
 

Dans Vernon Subutex, elle n’interprète pas une chanteuse dans le vent mais une journaliste grande gueule, Lydia Bazooka, « une pin-up studieuse, qui fait avec ce qu’elle a ».

Ce n’est pas son premier rôle : l’artiste se destinait d’abord à la comédie.

Après être passée par le théâtre, elle a fait des apparitions chez Olivier Assayas, dans Après mai (2012) puis Personal Shopper (2016), en assistante photo aux côtés de Kristen Stewart, ou chez Michel Gondry (L’Écume des jours, 2013) ou dernièrement The White Crow, biopic consacré à Noureev.

Et vu son pedigree, elle ne devrait donc pas déparer dans l’univers rock de Vernon…  
 

Vernon Subutex : https://www.mycanal.fr/series/vernon-subutex 

Une Création Originale CANAL+ en 9 épisodes de 30 minutes. Toute la saison est disponible, seulement myCANAL.