10 lieux parisiens qui ont rythmé le parcours de Vernon Subutex

Dans la saga de Virginie Despentes comme dans la série, à découvrir bientôt sur CANAL+, l’ex-disquaire évolue dans un Paris rock et vibrant. En voici quelques spots clés.

Revolver. C’est là que tout a commencé : la boutique de disques de Vernon, près de République. Elle n’existe pas dans la réalité, mais ce pourrait être n’importe quel disquaire de quartier avec une âme.
 

Les Buttes-Chaumont. La bande de Vernon s’y retrouve, au milieu des joggers yuppies. Mais il y a de la place pour tout le monde : avec ses 25 hectares, ce parc féérique aux multiples curiosités (lac, cascade, grotte…), est l’un des plus vastes de la capitale. 
 

Le Centre Pompidou. Pour profiter d’Internet, il suffit pour Vernon de se rendre à la bibliothèque de Beaubourg. Pompidou n’avait sûrement pas prévu cet usage en 1977.

Les appartements des autres. Chez Émilie, Xavier, de nouvelles connaissances… C’est là que l’ex-disquaire va tenter de crasher pour éviter la rue. Tous n’ont pas le même confort et ne fournissent pas le même accueil chaleureux… 

Les bars. Vernon a beau aimer boire, les bars ne sont pas ses endroits de prédilection, même s’il y est tout à fait dans son élément : trop fauché. Mais il va y passer du temps, et y rencontrer beaucoup de monde.

Le Bus Palladium. « Tu aimes la nitroglycérine/ C'est au Bus Palladium que ça s'écoute », chantait Gainsbourg. Alex Bleach, personnage qui incarne la rock star, y donne son dernier concert. Cette mythique salle rock de Pigalle ouverte en 1965, qui a vu défiler Dali ou les Beatles, est toujours un haut lieu des nuits parisiennes. 
 

Boulinier, à Bonne Nouvelle. Comme n’importe quel Parisien en manque de liquidités, Vernon se rend chez ce vénérable libraire pour refourguer des livres qui ne sont même pas à lui… 
 

Le Pavillon Puebla. Cette joyeuse guinguette des Buttes-Chaumont, QG de la bande, électrise le XIXe arrondissement depuis plus de 10 ans, de jour comme de nuit.

Le Franprix de Belleville. C’est devant ce supermarché que Vernon « apprend » à faire la manche, guidé par une camarade d’infortune plus expérimentée que lui. De manière générale, il évolue au nord-est de Paris, avec le XIXe arrondissement au centre de son monde.
 

La Butte Bergeyre. Depuis ce promontoire du nord-est parisien, qui culmine à une centaine de mètres, Vernon a une vue d’ensemble sur Montmartre, les vignes et surtout, la paix. C’est déjà ça.

Vernon Subutex : https://www.mycanal.fr/series/vernon-subutex 

Une Création Originale CANAL+ en 9 épisodes de 30 minutes. Toute la saison est disponible dès le 8 avril en exclusivité sur CANAL+ et en intégralité sur myCANAL.