Taxi 5, la relève : 5 raisons de regarder le film de Franck Gastambide
Pour ce cinquième volet de la saga sur le plus célèbre taxi de France, Luc Besson a laissé Franck Gastambide au volant, devant et derrière la caméra. Retour sur les cinq raisons de bien accrocher sa ceinture.
Posté par Stéphanie Chermont le 27 Janvier 2019
Pour le duo Franck Gastambide et Malik Bentalha

Tout commence par un message sur Instagram. Franck Gastambide écrit à Luc Besson pour lui parler d'une reprise de Taxi pour un cinquième volet.  Et c'est ainsi que le producteur va décider de laisser l’acteur et réalisateur de Kaïra et Pattaya le convaincre de faire un reboot de ses films à succès.

Entre un super flic parisien et le pire chauffeur VTC de Marseille, ce Taxi 5 appuie sur le turbo avec ce duo qui souhaite lutter contre le « Gang des Italiens ». Habitués à travailler ensemble, Franck Gastambide et Malik Bentalha mettent alors toute leur complicité au service de ce film d’action qui enchaîne, dans la tradition de la série, les cascades et les scènes comiques.   

Pour ses seconds rôles

Même si bien sûr, Taxi 5 s’articule autour du duo Franck Gastambide et Malik Bentalha, on remarque un casting de rôles secondaires qui donne de l'épaisseur au film. À commencer par Sabrina Ouazani, déjà dans la « bande » de Franck Gastambide. Elle apporte une touche féminine à ce film loin des clichés sur les fans de voitures. Mais on retrouve surtout les inamovibles Bernard Farcy et Edouard Montoute, déjà présents dans la saga des Taxi. S’ajoute intelligemment Ramzy Bedia en Italien atypique, Monsieur Poulpe en co-flic borderline et surtout, Salvatore Esposito, star italienne connu pour son rôle poignant dans Gomorra. 

Pour son hommage et sa bande originale

Rapatrié du bled, la Peugeot 407 blanche modifiée du premier Taxi, est vite au centre de ce long-métrage. Effet nostalgique assuré, le réalisateur lui offert une place de prestige au cœur de chaque course poursuite. Pour accentuer aussi l’effet hommage de Taxi 5 aux quatre films précédents, Franck Gastambide a soigné toute la bande originale du film. Entièrement réalisée par Kore, hormis des titres de Soprano et Kooseyl, l’album fait écho aux musiques de la saga. Il sera d’ailleurs certifié disque d’Or en août 2018.  

Pour les fans de bagnoles

Vous n’aimez pas Peugeot ? Pas de problème, Taxi 5 offre une pléiade de marques automobiles. À commencer par les Italiennes, Ferrari et Lamborghini. C’est l'avantage d’avoir choisi un gang italien à chasser : on sent que Franck Gastambide s’est fait plaisir sur le choix des quatre roues.

Et enfin, pour Marseille

Le réalisateur a fait le choix de tourner dans les rues de la capitale phocéenne comme dans les précédentes réalisations. Marseille un jour, Marseille toujours ! Entre le vieux Port, le quartier du panier, c’est un vrai challenge à l’image de voir les courses poursuites dans les ruelles étroites où le taxi passe à peine. Et c'est aussi une belle façon de montrer les alentours de la ville avec une scène finale dans les calanques... À défaut d’aller au soleil et de prendre l’air, regarder Taxi 5 c’est l’occasion de prendre de la hauteur et de la vitesse dans le Sud. 

 

------------------------------------------------------------------------------------------------------

Toutes les vidéos cinéma, films et émissions sont disponibles sur myCANAL

Suivez Cinéma Canal+ sur :

Facebook

Twitter

Instagram