Spider-Man Homecoming en Juin : 3 bonnes raisons de le regarder sur CANAL+

Posté par Aurelien BACOT le 28 Mai 2019
Le jeune Tom Holland revêt le costume de l'homme-araignée pour un reboot réussi et rafraîchissant qui a attiré plus de 2 millions de spectateurs en France.

3 bonnes raisons de regarder Spider-Man Homecoming de Jon Watts

Pour Tom Holland

Dernier acteur en date à avoir enfilé le costume de Spider-Man, le comédien Tom Holland, âgé d’à peine 21 ans, rejoint l’univers Marvel pour ce nouvel opus qui donne un vrai coup de jeune à la saga Avengers. Il faut dire que dix ans après avoir lancé la franchise au cinéma, Marvel se devait de la rajeunir un peu en ouvrant ses films à la génération SnapChat. Incarné avec humour et énergie par Tom Holland, Peter Parker est ici un véritable ado : incertain, parfois maladroit, totalement novice dans sa volonté de faire justice, mais ô combien attachant. S’appuyant sur le charisme du jeune comédien qui assume solidement le rôle, lui qui n’avait jamais eu de si grands pouvoirs ni de si grandes responsabilités, le long métrage recentre son intrigue sur l’humain et le quotidien de son héros encore lycéen. Jon Watts allant même jusqu’à s’offrir le luxe de faire évoluer assez longtemps Tom Holland sans le célèbre costume. Un pari osé, mais qui réussit à donner un nouveau visage dans l'air du temps et à incarner comme jamais le super-héros.

Pour son humour décomplexé

Léger et espiègle, le film de Jon Watts renoue avec la bonne humeur et la simplicité d’une comédie adolescente bien menée, loin de la noirceur ou du pessimisme crépusculaire d’un Avengers : Endgame. Une tonalité résolument pop qui s’illustre dès le démarrage du film et qui ne se dément pas jusqu’aux fameuses scènes (à ne pas rater) post-générique de fin. Plus que l’action, toujours spectaculaire, c’est donc l’humour omniprésent qui caractérise cet opus de la saga, multipliant les vannes et se moquant allègrement des super-aînés de l’univers Marvel. Accompagné de deux sidekicks farfelus (Zendaya et Jacob Batalon) et par une galerie de comédiens au diapason, Hannibal Buress et Martin Starr en tête, Tom Holland assure dans ce registre décalé, parachevant la réussite de ce qui est sans doute l'un des films les plus drôles du Marvel Cinematic Universe.

Pour Tony Stark

Hésitant comme tous les ados entre ce qu’il est et ce qu’il aimerait devenir, Peter Parker apparait ici comme un jeune homme maladroit mais plein de bonne volonté, en recherche de repères ou d’un modèle. Et la bonne idée du long métrage de Jon Watts, c’est d’avoir choisi Tony Stark aka Iron Man pour servir de mentor et guider ce spider-boy un peu paumé dans le monde des adultes et des Avengers. Iron Man comme figure paternelle, il y a pire pour mettre le jeune Spider-Man sur la voie de l’héroïsme, d’autant que le justicier milliardaire n’est pas venu les mains vides. En effet avec le parrainage de Tony Stark, le costume de Spider-Man connait une sérieuse montée en gamme, devenant ultra high-tech il se voit même doté d’une intelligence artificielle autonome. De nouvelles possibilités aussi vastes que difficiles à dompter, qui ne seront pas sans poser des problèmes au jeune Peter Parker, mais qui nous offriront au passage quelques scènes d’anthologie !

 

VENDREDI 14 JUIN 2019 À 21H05

SPIDER-MAN : HOMECOMING

2017 • 2H10 • États-Unis

Action de Jon Watts avec Tom Holland, Michael Keaton, Robert Downey Jr.

Peter Parker, alias Spider-Man, n'a qu'une idée en tête : devenir un héros respecté de tous et intégrer la célèbre équipe des Avengers. Ce n'est pas de l'avis de son mentor, Tony Stark, qui voudrait que Peter se fasse discret et reste un "super-héros de quartier". L'arrivée en ville d'un nouveau méchant, le Vautour, va donner à l'homme-araignée l'occasion de prouver sa valeur.

------------------------------------------------------------------------------------------------------

Toutes les vidéos cinéma, films et émissions sont disponibles sur myCANAL

Suivez Cinéma Canal+ sur :

Facebook

Twitter

Instagram