Cannes 2019 : Sônia Braga, l'actrice brésilienne mythique en compétition avec Bacurau

Posté par Rosario Ligammari le 13 Mai 2019
Trois ans après le bouleversant Aquarius, Sônia Braga s'associe à nouveau à Kleber Mendonça Filho pour Bacurau, long-métrage présenté en compétition au Festival de Cannes. Si le film s'avère pour l'instant plutôt mystérieux quant à son contenu, c'est l'occasion de revenir sur le parcours de la mythique actrice brésilienne.
Sônia Braga, une actrice brésilienne mythique

Sônia Braga à Cannes, c'est la présence d'une actrice qu'on ne peut considérer autrement que comme une icône. Cette grande dame qui fêtera ses soixante-dix ans en 2020 a traversé l'histoire du cinéma brésilien – et l'histoire du Brésil tout court. Les surnoms pour désigner son statut glamour ne manquent pas : « Beauté latine », « Vraie femme brésilienne » ou encore « La Marylin Monroe d'Amérique du Sud ». En plus d'avoir joué dans des telenovelas, l'actrice doit sa popularité à des adaptations de Jorge Amado, écrivain national majeur : d'abord Dona Flor et ses deux maris (Bruno Barreto, 1976) – qui représente le plus grand succès du cinéma brésilien – puis le conte romantique Gabriela (Bruno Barreto, 1983).

Une actrice politique et une carrière internationale

Pourquoi « politique » ? Il faut rappeler qu'au tournant des années 1970, le Brésil connaît une période tendue avec la dictature civile-militaire. C'est dans ce contexte précis que Sônia Braga devient le symbole sexuel des années dictatoriales, à l’image de la vamp emplie de sensualité dans La dame de l'autobus (Neville de Almeida, 1978) ou dans Je t'aime (Arnaldo Jabor, 1981). Connue à l'échelle internationale, l'actrice tourne ensuite avec Héctor Babenco pour Le Baiser de la femme araignée – film qui avait fait sensation à Cannes en 1985 – et avec Robert Redford dans Milagro (1988) ou encore Clint Eastwood dans La Relève (1991).

Après Aquarius, Bacarau

Après plusieurs années de télévision et quelques apparitions au cinéma, Sonia Braga a fait un retour fracassant en 2016 avec Aquarius. Ce long-métrage, qui flirtait aussi bien avec Elia Suleiman qu'avec l'étrangeté du cinéma de David Cronenberg, dessinait un bouleversant portrait de femme autant que du Brésil contemporain à travers ses inégalités sociales et sa corruption. Et Aquarius de hisser Sônia Braga au rang d'immense actrice tout en confirmant le talent de Kleber Mendonça Filho (après Les Bruits de Recife en 2012). Cannes, n'avait pas manqué de célébrer le film qui a été très fortement applaudi. Après ce triomphe, c'est peu dire que Bacurau est attendu.

Pour l'heure, les premières images annoncent une dystopie sur fond d'atmosphère à la John Carpenter (avec des synthétiseurs pour bande-son). Vu la situation actuelle du Brésil, on peut déjà imaginer que le film possédera un contenu politique, que ce soit de façon explicite ou entre les lignes. En cohérence totale avec le parcours de son actrice.

------------------------------------------------------------------------------------------------------

Toutes les vidéos cinéma, films et émissions sont disponibles sur myCANAL

Suivez Cinéma Canal+ sur :

Facebook

Twitter

Instagram