Robert Pattinson, un vampire devenu accro au festival de Cannes

Dix ans après l’émeute qu’il avait provoquée sur la Croisette, l’acteur anglais, désormais habitué des marches, revient avec The Lighthouse, un film fantastique sélectionné à la Quinzaine des réalisateurs.
Posté par Jean François Frontera

C’est, en cette 72e édition, pour un film présenté à la Quinzaine des réalisateurs, que l’acteur de 33 ans est de retour à Cannes. Dans The Lighthouse de Robert Eggers (remarqué en 2015 avec son premier film, The Witch), tourné en noir et blanc et en 35 mm, il est, avec Willem Dafoe, un gardien de phare sur une île mystérieuse de Nouvelle-Angleterre, à la fin du XIXe. Un long-métrage horrifique qui promet d’être « hypnotique et hallucinatoire ».

Le retour du vampire

Pattinson, après avoir rangé ses crocs suite au dernier volet de Twilight (Bill Condon, 2012), a fait ses premiers pas sur le tapis rouge en 2012 avec Cosmopolis de David Cronenberg, présenté dans la sélection officielle. De quoi casser son image de playboy avec un rôle plus mature, dans un thriller exigeant, adapté de Don DeLillo. Aux côtés de Paul Giamatti, Mathieu Amalric ou Sarah Gadon, l’ex-mannequin jouait un golden boy traversant un New York apocalyptique en limousine. À Cannes avec sa girlfriend Kristen Stewart (venue pour Sur la route de Walter Salles), tout sourire avec Cronenberg et sa partenaire Juliette Binoche, il entendait montrer au monde du cinéma qu’il faudrait désormais compter avec lui.

Des rôles plus exigeants

L’acteur reviendra d’ailleurs très vite, en 2014, avec deux films : le néo-western dystopique The Rover de David Michôd, hors compétition, avec Guy Pearce et Scoot McNairy, et un autre Cronenberg, Maps to the Stars. Lequel aime particulièrement voir Pattinson en limousine, vu qu’il y campe un chauffeur qui, rêvant de devenir scénariste, côtoie dans le monde du cinéma de Los Angeles (de tous les vices) Julianne Moore, Mia Wasikowska, John Cusack, Olivia Williams ou Sarah Gadon. Des films qui lui permettent, encore une fois, d’asseoir son talent. Mais pas de rafler de récompense. Peu importe : en 2017, l’Anglais est de retour sur la Croisette pour Good Time des frères Safdie, thriller indé dans lequel il interprète un petit voyou faisant un braquage avec son frère qui tourne mal, aux côtés de Benny Safdie ou Jennifer Jason Leigh. Bouc, cheveux gras et accent du Queens, l’acteur, méconnaissable, livre une performance très remarquée. Nul doute qu’il nous surprendra tout autant dans le très mystérieux The Lighthouse

------------------------------------------------------------------------------------------------------

Toutes les vidéos cinéma, films et émissions sont disponibles sur myCANAL

Suivez Cinéma Canal+ sur :

Facebook

Twitter

Instagram