Rachel Weisz : décryptage d'une carrière hors norme

Posté par Rosario Ligammari le 18 Mars 2019
Après La Momie, le film qui l'a révélée au grand public, Rachel Weisz s'est éloignée des blockbusters. L'actrice anglo-américaine a su faire des choix audacieux. C'est encore le cas avec Le jour de mon retour, diffusé le 20 mars sur CANAL+.
Sortie du placard avec La Momie

Les débuts de Rachel Weisz au cinéma sont plutôt discrets. Sa première apparition remarquable et remarquée se fait chez Bernardo Bertolucci avec Beauté Volée (1996). Néanmoins pour l'actrice, les années 90 sont assez calmes : bien qu'elle obtienne des rôles importants (Poursuite d'Andrew Davies, 1996 ; Au cœur de la tourmente, Biban Kidron, 1998) et donne la réplique à des acteurs qui ne le sont pas moins (Keanu Reeves, Morgan Freeman...), elle reste un secret presque bien gardé, en tout cas un réel espoir.

Jusqu'à ce que la décennie touche à sa fin. In extremis, en 1999, elle gagne une grande notoriété grâce à La Momie (Stephen Sommers), blockbuster d'aventure dans lequel elle joue une libraire envoyée en Égypte aux côtés du loufoque Brendan Fraser.

Loin des blockbusters

On ne change pas une équipe qui gagne : en 2001, elle remet le couvert avec Le Retour de la Momie (Stephen Sommers toujours). Mais la nouvelle décennie lui permet surtout de prendre un nouveau départ. Rachel Weisz aurait pu devenir une actrice abonnée aux grosses productions hollywoodiennes mais elle choisit plutôt d'aller vers un cinéma d'auteur audacieux.

C'est ainsi qu'elle devient une espèce d'égérie de metteurs en scène qui ont de la suite dans leurs idées formelles – et qui se donnent les moyens de leurs ambitions visuelles. Des réalisateurs qui ont une patte. Des noms ?
Jean-Jacques Annaud (Stalingrad, 2001), Darren Aronofsky (The Fountain, 2006) Alejandro Amenabar (Agora, 2010), Paolo Sorrentino (Youth, 2015), Yorgos Lanthimos (The Lobster, 2015 ; La Favorite, 2019). Pour les plus grosses productions, on peut tout de même citer Lovely Bones (Peter Jackson, 2010) ou encore Jason Bourne : L'Héritage (Tony Gilroy, 2012).

Ses rôles exigeants lui ont permis d'être reconnue par le public et ses paris, puisqu'elle a obtenu l'Oscar du Meilleur Second Rôle pour The constant gardener de Fernando Meirelles, et le BAFTA 2019 du Meilleur Second Rôle pour La Favorite, pour lequel elle a aussi été nommée aux Golden Globes et Oscars.

Le jour de mon retour

Avec Le jour de mon retour, nouveau film dans lequel joue Rachel WeiszJames Marsh (réalisateur du bluffant Le Projet Nim, 2012), concilie travail documentaire et fiction puisqu'il part d'une histoire vraie. Le film raconte l'odyssée de Donald Crowhurst (Colin Firth), navigateur amateur qui, en 1968, fait un tour du monde en solitaire et sans escale.

Et Rachel Weisz dans tout ça ? Elle y incarne l'épouse du navigateur, une femme fragile mais tenace et, malgré son absence, une présence essentielle, un moteur pour son aventurier de mari. En plus de son implication émotionnelle, l'actrice a fait un travail d'investigation en consultant livres et archives vidéos avec le plus grand soin. Inutile de préciser qu'avec ce film, elle a encore fait un choix audacieux, loin de sentiers battus.

------------------------------------------------------------------------------------------------------

Toutes les vidéos cinéma, films et émissions sont disponibles sur myCANAL

Suivez Cinéma Canal+ sur :

Facebook

Twitter

Instagram