Les plus belles années d'une vie : Lelouch filme à nouveau un homme et une femme

Posté par Rosario Ligammari le 16 Mai 2019
En 1966, Un homme et une femme a éblouit Cannes. En 1986, le film a eu le droit à sa suite, Un homme et une femme : Vingt ans déjà. Aujourd'hui, Les plus belles années d'une vie reprend à nouveau l'histoire d'amour entre Anne Gauthier et Jean-Louis Duroc. Retour sur une passion sans fin signée Claude Lelouch.
Un homme et une femme, un amour sans fin

Au départ veufs et inconsolables, le coureur automobile Jean-Louis Duroc (Jean-Louis Trintignant) et la script-girl Anne Gauthier (Anouk Aimée) se sont rencontrés pour s'aimer et se sont quittés pour mieux se retrouver. Après Un homme et une femme en 1966 et Un homme et une femme vingt ans déjà en 1986, tout a changé. Tout, vraiment ? Non : tout, sauf leur amour. C'est comme si les grains de sable de la plage de Deauville ne représentaient qu'une infinité de points de suspension. Ils se sont aimés, ils s'aiment, ils s'aimeront toujours. Avec cette trilogie on a une belle définition de la passion selon Claude Lelouch. Gagnant de la Palme d'or en 1966,  Un homme et une femme a fait connaître le réalisateur au monde entier.

Un film sur le temps qui passe

Si Un homme et une femme a marqué son époque, le film n'en est pas moins intemporel. Reprendre cette histoire, c'est aussi une façon de rendre hommage à Francis Lai disparu le 7 novembre dernier ; le compositeur a signé la partition du long-métrage juste avant de partir. Alors le film nous replonge dans une nostalgie « chabadabada chabadabada ». Les plus belles années d'une vie contient aussi des images d'Un homme et une femme comme des archives ou des vieilles diapositives tout en s'inspirant de cette magnifique phrase de Victor Hugo : « Les plus belles années d'une vie sont celles que l'on n'a pas encore vécues ». Passé, présent et futur, c'est un film sur le temps qui passe et sur l'amour qui lui résiste.

Claude Lelouch sur les traces de son propre cinéma

Il y a ce lieu commun qui dit qu'un auteur refait toujours le même film. Claude Lelouch, lui, refait le même film littéralement et pour la troisième fois. Un homme une femme n'est pas le seul dans ce cas. En effet, le réalisateur a repris les personnages de Sam Lion (interprété par Jean-Paul Belmondo) et Albert Duvivier (interprété par Richard Anconina) pour donner une suite à son autre film culte, Itinéraire d'un enfant gâté (1988). Le titre ? Itinéraire de deux enfants gâtés. Nostalgique, Lelouch ? Non, il n'a pas le temps. Il regarde devant lui et n'a de cesse de tourner des moments de vie. Son cinéma de l'instant est intemporel. 

------------------------------------------------------------------------------------------------------

Toutes les vidéos cinéma, films et émissions sont disponibles sur myCANAL

Suivez Cinéma Canal+ sur :

Facebook

Twitter

Instagram