Les jeux vidéo au cinéma : un succès très relatif

Posté par Rosario Ligammari le 7 Mai 2019
Les adaptations de jeux vidéo au cinéma représentent une tâche ardue pour les réalisateurs. Et pour cause, plusieurs d'entre elles n'ont pas obtenu le succès des jeux dont ils sont tirés. Roar Uthaug propose un reboot de Tomb Raider avec une nouvelle actrice dans la peau Lara Croft : Alicia Vikander. Un double défi pour le réalisateur norvégien.
Les adaptations de jeux vidéo en films : un défi complexe

Pléthore d'adaptations de jeux vidéo au cinéma ont connu un succès très relatif, à croire qu'il vaut mieux garder lesdits jeux sur le petit écran plutôt que de les transposer sur le grand. L'enjeu d'adapter un jeu en film est de taille : il faut garder l'esthétique, le fun, l'esprit. Resident Evil n'a pas convaincu. La franchise a surtout en rapport avec le jeu son nom ; les films, dans la tradition du cinéma d'action divertissant, s'éloignent trop de l'atmosphère anxiogène originelle. Pour Max Payne (John Moore, 2008), c'est un peu le même problème. Il faut dire aussi que les gamers sont méticuleux – voire impitoyables – quant à la retranscription de ces univers qu'ils affectionnent tant.

Des films discutés par les gamers

Dans l'histoire des jeux vidéos devenus films, on décèle aussi un bon lot de ratages. Si Super Mario Bros (Rocky Morton et Annabel Jankel, 1993) est souvent cité, ce n'est pas trop pour en vanter les qualités mais plutôt pour évoquer unanimement un nanar qui – aussi attachant et décalé soit-il – ne fait pas toujours rire les gamers (ni même les spectateurs non-avertis). Mortal Kombat (Paul W.S. Anderson, 1995) peut s'ajouter à la liste : le film est amusant si on le prend au second degré, encore faut-il le prendre ainsi. De Street Fighter (Steven E. De Souza, 1995) à Assassin's Creed (Justin Kurzel, 2016), le succès est là encore mitigé. Au fond, le reproche est le même : les films perdent de la complexité du jeu dont ils s'inspirent. Il faut accepter ces adaptations comme on accepte qu'un livre sera différent une fois porté à l'écran.

Nouvelle Lara Croft

Avec Tomb Raider (2018), Roar Uthaug se pose un double défi : adapter un jeu vidéo... qui a déjà été adapté au cinéma. Angelina Jolie a eu le temps de s'imposer en parfaite incarnation de Lara Croft. Pour ce reboot, beaucoup d'actrices ont été pressenties : Megan Fox, Jessica Biel, Emilia Clarke... La liste est très longue. Parce que oui, avant d'être un univers, Tomb Raider est bien un personnage à part entière, celui de Lara Croft. L'actrice suédoise Alicia Vikander – ancienne danseuse classique entraînée à la dure pour porter ce rôle sur ses épaules – reprend le flambeau et en même temps les choses à zéro. Saura-t-elle convaincre les fans de jeux vidéo autant que les cinéphiles les moins gamers ?

------------------------------------------------------------------------------------------------------

Toutes les vidéos cinéma, films et émissions sont disponibles sur myCANAL

Suivez Cinéma Canal+ sur :

Facebook

Twitter

Instagram