Les Affamés : 3 bonnes raisons de le regarder en juillet sur CANAL+

Posté par Aurelien BACOT le 11 Juillet 2019
La jeune Léa Frédeval adapte son propre best-seller pour signer un premier film choral réussi et plein d'humour dont elle a confié le rôle-titre à Louane. Résultat : le manifeste d'une génération, porté de bout en bout par l'énergie communicative de sa réjouissante bande de comédiens.

3 bonnes raisons de regarder Les Affamés de Léa Frédeval

Pour son casting complice

Véritable concentré de jeunes talents du cinéma français, ce film choral signé Léa Frédeval est le film d’une nouvelle génération et cela commence logiquement par ses comédiens. Pour incarner cette bande de potes, dans laquelle il sera impossible de ne pas se reconnaitre, la jeune réalisatrice a ainsi judicieusement choisi de réunir les comédiens Kemar, François Deblock, Nina Melo, Rabat Naït Oufella, Bruno Sanches, Souheila Yacoub et Louane (César du Meilleur Espoir Féminin en 2015) au service de son récit. Un choix original pour un pari réussi, tant leur complicité évidente à l’écran participe à chaque instant de l’authenticité du film. On espère vraiment que quelqu’un aura rapidement l’idée de réunir à nouveau cette bande aussi drôle que touchante !

Pour le miroir d’une génération

Premier film de la jeune trentenaire Léa Frédeval et adaptation de son best-seller du même nom, Les Affamés questionne les envies de toute une génération à travers un récit plein d’énergie et plein de rage, dynamisé par un montage toujours efficace. Mais de quoi donc Les Affamés ont-ils faim ? De justice, de reconnaissance et de perspectives que leur refuse l’époque, le contexte économique ou le monde des adultes. Mais loin du pamphlet stérile, Les Affamés livre toujours avec humour, une réflexion sincère sur le statut et la vie de la jeunesse française des années 2010. Une jeunesse qui rame pour s’en sortir mais férocement débrouillarde, volontaire et aussi active que sous-estimée. Comme une réponse à ceux qui fustigent cette fameuse génération Y pour son fatalisme, Les Affamés est un film qui au contraire inspire l’optimiste et l’envie de se faire, à sa manière, sa place dans la société.

Pour son sens du collectif

On ne veut bien sûr pas parler ballon rond, quoi que, mais bien solidarité. Une valeur et une force célébrée par ce premier film, qui la propose comme une alternative à une certaine désillusion et parfois même à une certaine souffrance de la jeunesse. Agir ensemble, plutôt que de rester inactif ou impuissant dans son coin, tel semble être le message du roman comme du film de Léa Frédeval. Un film à la niaque communicative, qui invite à se décentrer de soi-même pour mieux trouver la motivation de concrétiser ses projets. Alors s’il vous manque encore un petit coup de pouce pour avoir envie de changer le monde, rejoignez la bande des Affamés !

 

DIMANCHE 28 JUILLET À 20H50

LES AFFAMÉ

2018 • 1H35 • France

Comédie de Léa Frédeval avec Louane Emera, François Deblock, Nina Melo, Bruno Sanches

A 21 ans, Zoé, qui a arrêté ses études, emménage dans une colocation. Il y a Arthur, qui travaille sans conviction dans une banque, Jonathan, un livreur parfois payé en nature, et une professeur qui a du mal à capter l'attention de ses élèves. Après un énième emploi mal payé, Zoé décide de se rebeller...

 

------------------------------------------------------------------------------------------------------

Toutes les vidéos cinéma, films et émissions sont disponibles sur myCANAL

Suivez Cinéma Canal+ sur :

Facebook

Twitter

Instagram