Le Poulain ou les coulisses de la politique française

Posté par Rosario Ligammari le 10 Août 2019
Avec Le Poulain, Mathieu Sapin passe de la bande dessinée au cinéma. A travers les yeux d'un novice (le « poulain » du titre), le dessinateur poursuit son travail d'immersion dans les coulisses de la politique française. Et réalise un film sur le pouvoir avec le ton mordant qu'on lui connaît.
La politique : un sujet de thriller

La politique est à première vue un sujet plus adapté à la forme documentaire et au travail d'investigation journalistique – en témoignent les films de Michael Moore ou The Weather Underground (Sam Green et Bill Siegel, 2005). En réalité, la politique a donné de grands thrillers sur le pouvoir, inspirés évidemment de faits réels : du film Les hommes du président (Alan J Pakula, 1976) sur les relations entre la presse et le pouvoir sous Nixon jusqu'au corrosif The President's Last Bang (Im Sang-soo, 2005) qui traite de l'assassinat du président Park Chung-hee en 1979 en Corée du Sud.

On peut encore citer des biopics (Malcolm X de Spike Lee en 1993 à Harvey Milk de Gus Van Sant en 2008 en passant par Il Divo de Paolo Sorrentino en 2008), un genre dont Oliver Stone s'est fait spécialiste avec JFK (1992), Nixon (1996) ou encore W. - l'improbable président (2008). En effet, les personnalités politiques incarnent non seulement des personnages de cinéma, en tant que symboles et hommes ou femmes « d'image » mais aussi et surtout à travers ces figures peut s'y décrypter la situation d'un pays à une certaine période historique.

Les coulisses de la politique dans le cinéma français

Le Poulain (Mathieu Sapin, 2018) aborde les coulisses de la politique. Forcément, le film est inspiré de faits réels – là encore la forme documentaire n'est pas loin. Pour rester en France, plusieurs films se sont aventurés du côté de ces coulisses : L'exercice de l'état (Pierre Schoeller, 2011), La Conquête (Xavier Durringer, 2011) avec Denis Podalydès grimé en Nicolas Sarkozy ou Chez Nous (Lucas Belvaux, 2017). Il s'agit d'un sujet de cinéma imparable mais c'est aussi une façon d'amener la caméra là où d'ordinaire nous n'avons pas accès.

Dans le Poulain, Finnegan Oldfield interprète Arnaud Jaurès (avec ce nom, la politique lui était prédestinée), un jeune garçon qui s'éprend d'une femme de pouvoir (Alexandra Lamy) ; celle-ci va l'initier aux tactiques politiques les plus redoutables. A travers ses yeux de novices, on découvre un monde impitoyable, avec effarement ou... amusement.

Satire sur le pouvoir

Pour ce film, on peut parler de metteur en scène atypique puisque Mathieu Sapin – à l'instar Gérard Lauzier, Joann Sfar ou Riad Sattouf – est dessinateur de BD avant d'être réalisateur. Il a déjà croqué les coulisses de la politique dans Campagne Présidentielle (Editions Dargaud, 2012) sur François Hollande, livre qui précède Le Château : une année dans les coulisses de l’Élysée (Editions Dargaud, 2015). Résultat : comme dans ses bandes dessinées, Mathieu Sapin aborde lesdites coulisses sur un mode satirique. S'il y a de la caricature, c'est pour mieux décortiquer la réalité avec précision.

Là où beaucoup de films politiques dépeignent un envers du décor pas toujours tout blanc, Le Poulain peut donc se voir comme une farce grinçante sur le pouvoir.

------------------------------------------------------------------------------------------------------

Toutes les vidéos cinéma, films et émissions sont disponibles sur myCANAL

Suivez Cinéma Canal+ sur :

Facebook

Twitter

Instagram