Le cinéma de Michel Legrand

Posté par Aurelien BACOT le 17 Avril 2019
L’année dernière, comme un pressentiment avant sa triste disparition, le Festival de Cannes rendait un hommage émouvant au compositeur Michel Legrand. Et ce en invitant sur la scène du Palais des festivals la chanteuse Juliette Armanet pour interpréter Les moulins de mon cœur. Un morceau composé par Michel Legrand pour le mythique long métrage L’affaire Thomas Crown.

Compositeur de musiques de films cultes comme Les Parapluies de Cherbourg, Les Demoiselles de Rochefort, Peau d’âne, L’affaire Thomas Crown et bien d’autres encore, Michel Legrand a débuté sa carrière au cinéma avec La Nouvelle Vague.  C’est quand il rencontre l’opportunité de composer des musiques pour les films d’Agnès Varda, Cléo de 5 à 7 (1962), ou de Jean-Luc Godard, Une femme est une femme (1961), Vivre sa vie (1962), et Bande à part (1964), que les portes du 7e art s’ouvrent à lui. Mais c’est sa collaboration avec le réalisateur Jacques Demy qui va définitivement l’inscrire dans nos mémoires et dans celle du cinéma.

 Après Lola en 1961, de sa collaboration avec Jacques Demy vont ainsi naître Les Parapluies de Cherbourg (1964), pour lequel il est nommée aux Oscars, Les Demoiselles de Rochefort (1967) et Peau d’âne (1970). Trois films qui vont marquer la naissance d’un nouveau genre : la comédie musicale à la française.  En 1966, le compositeur tente l’aventure hollywoodienne et s’installe à Los Angeles. Il y rencontre rapidement le succès puis la consécration avec : l’Oscar et le Golden Globe de la Meilleure Chanson Originale pour The Windmills of Your Mind du film L’Affaire Thomas Crown en 68, puis en 1971 l’Oscar de la meilleure musique de film et 5 Grammy Awards pour la bande originale du film de Robert Mulligan Un été 42. En 1983 il se voit également remettre l’Oscar de la meilleure adaptation musicale pour le long métrage Yentl de Barbra Streisand. Plus récemment il avait composé pour les films de Xavier Beauvois La Rançon de la gloire, ou encore Les Gardiennes avec Nathalie Baye et Laura Smet.

Après une carrière d’une richesse incroyable, couronnée par 3 Oscars, Michel Legrand a donc tiré sa révérence le 26 janvier dernier à l’âge de 86 ans, laissant aux cinéphiles orphelins plus de 200 musiques de films pour se souvenir de son talent. A n’en pas douter la 72e édition du Festival de Cannes ne manquera pas de saluer la mémoire de cet artiste d’exception lors des cérémonies à retrouver du 14 au 25 mai en clair, en direct sur Canal+ et myCANAL.

------------------------------------------------------------------------------------------------------

Toutes les vidéos cinéma, films et émissions sont disponibles sur myCANAL

Suivez Cinéma Canal+ sur :

Facebook

Twitter

Instagram