La nuit du nanar culte, tellement mauvais que c’en est bon le 26/01 sur CANAL+ CINÉMA et myCANAL
Posté par Aurelien BACOT le 3 Janvier 2019
Une soirée dédiée à ces films si mauvais qu'ils en deviennent réjouissants. Un genre en soi, constitué d’oeuvres disparates et surprenantes dont certaines avec le temps deviennent cultes. A l’instar des longs métrages amoureusement sélectionnés pour cette soirée d’anthologie. Des petits plaisirs coupables, à retrouver accompagnés de la diffusion du documentaire inédit SO BAD, IT’S GOOD dès le 26/01 sur CANAL+ et myCANAL.

Au programme :

À 20H50 : THE DISASTER ARTIST 

FILM EN PREMIÈRE EXCLUSIVITÉ 

2018 • 1H44 • États-Unis 

Comédie de James Franco avec James Franco, Dave Franco, Seth Rogen

Au cours d'un atelier-théâtre, Greg Sestero, jeune comédien très timide, fait la connaissance de Tommy Wiseau, personnage aussi mystérieux qu'exubérant. Les deux amis s'installent à Los Angeles avec la ferme intention de réaliser ensemble un chef-d'oeuvre : The Room. Avec et de James Franco (Golden Globe 2017 du Meilleur Acteur), le film retrace dans un élan jubilatoire l'histoire d'un nanar mémorable devenu depuis objet de curiosité cinéphilique.

Suivi à 22H30 de :

SO BAD, IT'S GOOD

DOCUMENTAIRE INÉDIT

2018 • 52MN • France 

Documentaire de Stéphane Bergouhnioux et Jean-Marie Nizan avec la participation de : Roger Corman, Judd Apatow, Xavier Giannoli, Nicolas Winding Refn, Jean-François Rauger, John B. Wilson, Anthony C. Ferrante, Emmanuel Rossi, Michael Rousselet, Régis Brochier, Stéphane Xiberras, David Michael Latt...

Les films, parfois, sont les sujets de véritables cultes, avec leurs églises, leurs apôtres et les rites qui les accompagnent. Des spectateurs se transforment en fans, en communautés qui se réunissent et partagent leurs passions. Pourtant, la plupart du temps ces films sont des « nanars », des séries « Z » qui malgré tout trouvent leur public et marquent à jamais l’histoire de la culture pop. SO BAD IT’S GOOD, à travers des interviews documentées et de nombreux extraits de films cultes tels que THE ROOM, THE ROCKY HORROR PICTURE SHOW, en passant par SHOWGIRLS, part à la découverte de ce culte singulier pour ces films si mauvais qu’ils en deviennent bons. Nanars, chefs-d’oeuvre, ou bien les deux ? À travers ces manifestations sociologiques insolites, qui rassemblent sans faiblir des milliers de spectateurs à travers le monde, c’est toute la puissance inaltérable du cinéma qui se révèle.

À 23H25 :

SHOWGIRLS 

1996 • 2H11 • États-Unis, France 

Drame érotique de Paul Verhoeven avec Elizabeth Berkley, Kyle Maclachlan, Gina Gershon

Passionnée de danse, la jeune Nomi Malone arrive à Las Vegas, bien décidée à percer dans le milieu. Mais dès son arrivée, les choses tournent au cauchemar et la jeune femme se retrouvant sans argent finit par trouver un emploi de strip-teaseuse dans une boîte de nuit à la mode. Un illustre nanar signé Paul Verhoeven nommé 13 fois aux Razzie Awards et malheureux lauréat de 7 trophées (récompenses attribuées aux pires films de l’année).
 

Et à 01H30 :

ED WOOD 

1995 • 2H06 • États-Unis

Comédie dramatique de Tim Burton avec Martin Landau, Johnny Depp, Bill Murray

Edward Davis Wood Jr. est certain de sa vocation de cinéaste et de son talent. Malheureusement, il est bien le seul de cet avis et régulièrement, les producteurs le chassent de leurs bureaux. Le chef-d’oeuvre de Tim Burton et une déclaration d’amour au 7e art à travers les yeux de celui qui fut le roi du nanar dans le Hollywood des années 50.

------------------------------------------------------------------------------------------------------

Toutes les vidéos cinéma, films et émissions sont disponibles sur myCANAL

Suivez Cinéma Canal+ sur :

Facebook

Twitter

Instagram