Embarquez avec Kenneth Branagh à bord de l’Orient Express.
Posté par Aurelien BACOT le 26 Octobre 2018
Kenneth Branagh vous embarque pour un thriller de première classe en exclusivité le 9/11 sur CANAL+.

Pour son retour devant comme derrière la caméra le comédien et réalisateur Kenneth Branagh s’est fixé un sacré défi, celui d’adapter à l’écran le roman culte d’Agatha Christie. Son objectif avoué, remettre au goût du jour cette intrigue savamment ficelée et se distinguer au mieux de la précédente adaptation réalisée en 1974 par Sydney Lumet. Et c’est avec un panache qui n’a d’égale que sa moustache (sur laquelle nous reviendront) que Kenneth Branagh a endossé le costume du célèbre détective privé, menant à un train d’enfer ce huis clos ferroviaire au casting de première classe.

Un mystérieux homme d’affaires (Johnny DEPP), une illuminée espagnole (Penélope CRUZ), un détective new-yorkais (Willem DAFOE) une princesse russe (Judi DENCH), une veuve américaine (Michelle PFEIFFER) et une gouvernante dévouée (Daisy RIDLEY), autant de suspects et autant de rouages pris dans le mécanisme parfaitement huilé d’une intrigue certes millimétrée mais dont l’issue est connue de la plupart des spectateurs. Alors comment les surprendre sans dénaturer un récit construit de main de maitre par la romancière Agatha Christie ?

La solution choisie par Kenneth Branagh est aussi évidente qu’efficace : se concentrer sur l’électron libre de ce dispositif, le seul, l’unique Hercule Poirot. Dès le prologue du film (absent du roman), le cinéaste annonce ainsi d’entrée la couleur. Exit l’excentricité comique du détective belge, Branagh insuffle une vraie gravité à son personnage, dépeint comme un être mélancolique aux capacités quasi-surnaturelles, sans cesse hanté par son décalage avec le commun des mortels et son incapacité à les comprendre pleinement. Si cela vous rappelle quelque chose, rien de plus normal car on touche ici à l’ADN même du film de super-héros, ce qu’est finalement cet Hercule Poirot version 2017. Un super-héros au service de la vérité, masqué par sa formidable moustache, et dont le film s’emploiera à explorer aussi bien les talents hors-normes que la psychologie tourmentée. Le tout servi à chaque plan par l’interprétation convaincante du comédien et réalisateur britannique qui, armé d’un accent français à couper au couteau, volerait presque la vedette à son casting d’exception.

Alors ne restez pas sur le quai car même si vous connaissez déjà la destination vous ne pourrez que succomber au charme contagieux de ce voyage à bord de l’Orient Express.

------------------------------------------------------------------------------------------------------

Toutes les vidéos cinéma, films et émissions sont disponibles sur myCANAL

Suivez Cinéma Canal+ sur :

Facebook

Twitter

Instagram