Jalouse : un délice absolu, actuellement sur myCANAL
Posté par Philippe Coussin-Grudzinski le 4 Octobre 2018
4 raisons de regarder Jalouse avec Karin Viard
Jalouse, actuellement sur myCANAL, est un délice absolu. Pourquoi ? 
 
- Pour Karin Viard, fantastique dans le rôle de Nathalie, une femme jalouse d'une perfidie extrême, qui va jusqu'à annuler les vacances de rêve de son ex parce qu'elle, il l'emmenait à Dijon, alors que sa "nouvelle conne" a droit aux Quatre Tridents (alors même qu'elle ne sait pas ce que c'est, un trident). Encore meilleure quand elle laisse dévoiler la noirceur de son personnage, prof de khâgne en pré-ménopause qui ne sait plus trop comment composer avec la vie. Et carrément touchante quand elle décide, finalement, de redevenir femme, de redevenir mère, bref, de redevenir humaine.
 
- Pour Anne Dorval, parfaite en meilleure amie qui sera toujours là, même quand on lui dit que sa fille est quand même très très moche. La complicité entre les deux actrices est folle, et, quand elles se battent pour finir la bouteille de champagne, on est carrément avec elles, et, pour les plus alcooliques d'entre nous, on s'identifie à mort. 
 
- Pour la "conne", aka Isabelle. Campée par Marie-Julie Baupqui joue parfaitement la nouvelle cruche de l'ex de Nathalie, elle ne sait répondre à vraiment aucune des questions qu'on lui pose, le must étant quand on lui dit : "C'est drôle, avec toi, je ne sais pas si tu premier ou second degré". Et là, gros bug et regard bovin au-delà du raisonnable, réponse d'une platitude extrême : "Ah ba je sais pas moi." Merci pour ce moment. 
 
- Pour l'écriture. Le film est co-réalisé par l'écrivain David Foenkinos et son frère, Stéphane, et franchement, ça se voit : à chaque plan, à chaque réplique, dans la construction de chaque personnage, de chaque décor, de chaque état d'âme, l'écriture est ultra précise, ce qui ravira les obsessionnels compulsifs. Et pas que. Délice de voir Karin Viard balancer punchline sur punchline, avant de sombrer puis renaître. Euphorie
Posté par Cinéma Canal le 4 Octobre 2018